Vivre quelques mois à Madrid, la capitale espagnole. Olé !

Déménager à Madrid pour un stage au printemps

Après mon séjour en Argentine, j’ai eu l’occasion de faire 2 stages à l’étranger pendant mes 2 premières années d’études supérieures. Evidemment j’ai choisi l’Espagne, ma destination préférée 🙂 J’y suis allée de mai à juillet 2011 puis de janvier à février 2012.

4
Depuis l’ouvragé pont de Tolède – Broken Boussole ©

Choisir son hébergement

Ne connaissant pas la capitale, j’ai choisi le quartier ou j’allais vivre au petit bonheur la chance et en fonction du prix du logement. Pour environ 400€ par mois en 2011, j’avais une chambre privée avec lit double + salle de bain privée dans l’Hostal Hispania’s comfort, dans le quartier Arganzuela près du Métro Marques de Vadillo. La cuisine était commune et à 10 mètres de la résidence, il y avait un carrefour express, une pharmacie et … un Burger King qui a souvent dépanné. L’insonorisation était très mauvaise, mais le roof-top était sympa et puis, il suffisait de payer son loyer cash le 1er du mois pour être accepté. Pas besoin de fiche de paye, de caution ni rien de tout ça.

1
 Un petit air de New York sous ma fenêtre 😉 – Broken Boussole ©

J’avais trouvé le quartier très sympa, le stade de l’Atletico était à 1 kilomètre de là, et il fallait juste traverser la rivière Manzanares (un affluent du Tage qui traverse la ville) pour se retrouver dans le parc Madrid Rio, avec sa très moderne pasarela de la Arganzuela, ses espaces aménagés, ses fontaines, ses jardins bien entretenus, son skate-park et sa vue sur le pont de Toledo.

2,
La passerelle Arganzuela – Broken Boussole ©

PS : pour venir à Madrid j’avais choisi de faire le trajet en bus avec Eurolines depuis Rennes. Ayant trouvé les bus argentins au top, je m’attendais à la même chose. Grosse erreur. Si c’était à refaire, je prendrais directement l’avion !

3
La passerelle de nuit – Broken Boussole ©

Déménager à Madrid pour un stage, en hiver

C’est 5 mois après avoir quitté New York, que je suis repartie à Madrid pour mon stage de 2ème année. Même pays, même ville et même entreprise 🙂

5
Dans mon quartier préféré – Broken Boussole ©

Passer par Airbnb pour trouver son hébergement pendant un stage ?

Pour 2012, j’ai décidé de chercher une chambre chez l’habitant dans mon quartier préféré de Madrid : Malasaña. Je suis passée par Airbnb pour trouver, ça a été rapide mais décevant sur place… Dans ma chambre de 10m² il n’y avait pas de fenêtre… 1 mois et demi comme ça c’est terrible… Un lit, une armoire et un néon… Sur la page Airbnb pourtant ils n’ont posté que la photo de la chambre avec fenêtre.

Bref, le seul (mais non négligeable) avantage, c’était la situation géographique, j’étais à 50 mètres de la station Tribunal 🙂 ces quelques photos ont toutes été prises dans mon quartier 🙂

6
La pharmacie et ses mosaïques – Broken Boussole ©

Ces carreaux de faïences sur les murs de la pharmacie vantent des remèdes miracles. Les façades carrelées du quartier de Malasaña datent du 19ème et du 20ème siècle 🙂

Carnet d’adresses à Madrid, restaurants & shopping

Autant dire qu’en 2011 j’étais étudiante, avec un budget assez serré pour manger et sortir. Malgré tout j’ai trouvé quelques adresses vraiment bon marché pour manger à Madrid, mais également d’autres adresses moins bon marché mais excellentes.

100 montaditos

J’y suis allée une dizaine de fois avec mes amis pour y manger beaucoup pour pas cher. Chaque montadito (mini sandwich) coûte 1€, la bière est aussi à 1€ … La carte propose 100 montaditos différents 🙂 Il y a une bonne dizaine d’enseignes à Madrid. J’allais surtout à celui du 10 calle Ferrocarril, du 9 plaza Emperador Carlos V, du 63 Gran Via. Bien sûr il y a une carte plus conséquente, mais en 2011 on pouvait se nourrir exclusivement de montaditos et bières… 😉

Uvepan

Avec 4 sandwichs pour 3,8€ dans le « menu économique », on n’a pas trouvé mieux. Il y a différentes saveurs pour les sandwichs. On a choisi poulet/salade/curry, omelette/tomate, thon/tomate et chèvre/poivron. Rendez-vous au 22 du Paseo de las acacias.

7
Chez Uvepan – Broken Boussole ©
Colby Restaurante

5€ les sticks de mozzarella et 4€ la part de tarte aux 3 chocolats. Idéal pour un goûter après un après-midi shopping dans le quartier de la Chueca. A retrouver au 52 rue Fuencarral

8
Tarte aux 3 chocolats – Broken Boussole ©
El brillante

4€ le burger poulet pané/poivron/bacon/frites.  Le resto n’est pas forcément propre, c’est très bruyant, le patron ne sera pas forcément de bonne humeur, le burger ne fait pas envie… Pas terrible quoi. Entre nous, vu qu’il est situé au 8 plaza del emperador carlos V à coté du Reina Sofia, mieux vaut aller au 100 montaditos pour moins cher on mange plus et mieux.

Home Burger Bar

Ce restaurant là est mon coup de cœur du voyage. Déjeuner en couple ce jour là. Aucun regret, ça a été notre meilleur restaurant du séjour. 2 burgers bio + 1 dessert + 2 sodas pour 36€.

9
Caprese Burger – Broken Boussole ©

J’ai pris le Caprichosa : pain, confit d’oignon, brie, bœuf, le tout bio. Il a pris le Caprese : pain, tomates séchées, copeaux de parmesan et bœuf, bio également. Le tout accompagné de bonnes frites maison et de coleslaw. On a voulu goûter un dessert même si nous n’avions déjà plus faim. Du coup on s’est partagé un brownie tiède aux noix de pécan et pépites de chocolat… Team Fat ! Venez vite au 12 calle del Espiritu Santo.

Oishii sushi & ramen

Bon, avec une amie, Fanny, on avait un fantasme culinaire. Trouver un restaurant japonais avec un tapis  qui fait défiler les assiettes sur des tapis roulants. On a trouvé notre bonheur chez Oishii.

10
Le tapis japonais… chez Oishii – Broken Boussole ©

La couleur de l’assiette indique le prix du plat (entre 2,5 et 4€). A la carte on peut aussi choisir des plats chauds, les prix sont à peu près les mêmes qu’en France. Très bon sashimi de thon. Calle Miguel Moya 6, au coin du 44 de calle Gran Via

Be sweet

Ce magasin n’était pas pour moi, mais il faut absolument en parler : Be sweet. C’est le honeydukes de Madrid ! Ce magasin c’est un arc-en-ciel, une explosion de couleur, un retour en enfance. Imaginez, caramels, sucettes en tout genre, en forme de glace, de cœur, de rose ou XXL (30 cm de hauteur si vous préférez), des pastilles variés, pétillantes, glacées, au café, fruits ou fraise. Des distributeurs pez, des mètres de chewing-gum enroulés dans des petites boites en fer, Basket-ball Gum, barres au chocolat, noisettes… Calle Fuencarral Nº 91 bis esquina Velarde

A part ça, la calle del Espiritu Santo c’est ma Mecque du take away… 🙂J’ai vécu à 50 mètres de cette rue…. Un calvaire pour les bonnes résolutions du « manger sain ». J’ai passé mon temps à écumer les 3 adresses suivantes :

Happy Day Bakery

Une pâtisserie US… Spécialités : cupcakes, muffins, tartes, cheesecakes, brownies, cookies, biscuits décorés, bagels et produits importés des US comme la pâte à tartiner de marshmallow, le Dr pepper et les chocolats hershey’s… Les muffins sont délicieux quel que soit le parfum choisi (et je peux vous garantir que j’en ai testé beaucoup…). J’ai complètement craqué pour le « Choco/vanille/Oreo » et le « Dulce de leche » qui me rappelait l’Argentine. 2€ le muffin ou le cupcake, bagel à 3,5€.

TM Burger & Fries

Burger, Hot dog, frites, pancakes & milk shakes… Ambiance american diner au rendez-vous et Pink Martini en fond sonore. Le TM est situé en face du Home Burger Bar. Ici les prix sont très abordables et c’est très bon. Burger Regular 2,5€ / frites avec sauce spéciale (Blue cheese pour moi/Cheddar pour lui) à 2,25€ / Pancakes au sirop d’érable à 2,40€.

La vita è bella, comida italiana para llevar

Tout y est ! Stromboli, Calzones, pizzas, lasagnes, pâtes, salades, panacotta, tiramisu… 2,5€ la grosse part de pizza, 3,5€ la calzone 4 fromages. Un bonheur !

Shopping

Pour les friperies direction Malasaña ! Une m’a particulièrement plus, c’est la Mona Checa ! Le jour ou j’y suis allée, cela faisait 1 an que la boutique venait d’ouvrir, j’ai eu 15% de remise sur mes achats. Les vendeurs sont super sympas et raccord avec ce qu’ils vendent 🙂 A retrouver au 2 Calle Velarde près du métro Tribunal.

11
Shopping dans les rues colorées de Madrid – Broken Boussole ©

Il y a certaines grandes artères qui sont incontournables : Gran Via (avec un H&M magnifique !), Calle Fuencarral, Calle Hortaleza et le quartier de la Chueca également.

D’ailleurs, un de mes incontournables de l’époque était le Mercado Fuencarral au 57 calle fuencarral (pas loin du Colby restaurante). Ici il y avait tout et n’importe quoi. Tout était décalé, genre camden market ! J’y ai trouvé des derbies bicolores, une bague tête de mort, des bijoux originaux… Il y a avait aussi des vendeurs de chicha, des robes aux imprimés les plus fous, des ceintures barillet, des gadgets de geek, des chaussures à talon complètement délirantes…

12
A l’étage du mercado Fuencarral – Broken Boussole ©

Il y a également un outlet à San Sébastian de los Reyes. Cette ville est située à 18 kilomètres au nord de Madrid et si j’y suis allée c’est pour une seule raison : le shopping ! 🙂 Pour s’y rendre il suffit de prendre la ligne 10 jusqu’à la station Hospital Infanta Sofía. L’outlet est ouvert de 10h à 22h. Cela permet de prendre son temps pour visiter la centaine de boutiques 🙂 Rabais minimum de 30%  sur les marques. Personnellement j’ai craqué pour tout un tas de talons aiguilles et de sacs à main… 😉

Enfin, le Rastro a lieu le dimanche matin, dans les quartiers de la latina, tirso de molina, ronda de embajadores en passant par la calle Toledo jusqu’à la Plaza Mayor. Voici quelques bons points de départ pour visiter le rastro : la plaza del cascorro / la plaza Mayor / la plaza General Vara del Rey.

13
Vu dans le rastro 😉 Un vrai marché aux puces – Broken Boussole ©

C’est un endroit très couru et bondé ! Agoraphobes s’abstenir ! Ici tout se vend : vêtements, antiquités, livres, ustensiles, animaux de compagnie. Pour faire des affaires, mieux vaut venir tôt, avant 9h30. Et attention aux pickpockets très présents sur le marché.

Visites : les incontournables dans le Centre de Madrid

Calle de Alcala

La rue de Alcala part de la Puerta del Sol et mène dans un quartier aménagé par les Bourbons au 18ème siècle. C’est également le quartier financier de Madrid. Les bâtiments sont magnifiques, et mes 2 préférés sont quasiment cote à cote ! Il s’agit des Edificios Grassi y Metropolis.

1
Banco español de crédito – Broken Boussole ©
2
Le siège de la BBVA – Broken Boussole ©
3
Edifices Metropolis & Grassi – Broken Boussole ©

Plaza de la Cibeles

Au bout de la calle de Alcala se trouve la Plaza de la Cibeles : avec son imprenable Palacio de comunicaciones (en couverture d’article)  et la fontaine de Cibeles, qui représente Cybèle, la déesse grecque de la fertilité.

4
La fontaine de Cibeles – Broken Boussole ©

Plaza Canalejas 

Encore un endroit sympathique dont l’accès peut se faire depuis la puerta del sol via la calle de Zorrilla. Il y à la maison Allende avec sa tour, ses coquillages, ses sculptures et son balcon en bois caractéristique de l’architecture en Cantabrie.

5
La casa Allende – Broken Boussole ©
6
La casa Allende et l’édifice Meneses contigu (à droite) – Broken Boussole ©

Paseo de recoletos

Bien sûr tout le monde parle du Paseo del Prado qui est magnifique, mais celui de recoletos mérite aussi le détour ! Pour le rejoindre il suffit de traverser la Plaza de la Cibeles du coté opposé au Paseo del Prado.

7
Paseo de recoletos – Broken Boussole ©

Ce paseo est idéal pour une jolie promenade à l’ombre des arbres, fontaines et sculptures sont au rendez-vous. Pendant mon séjour, il y a eu plusieurs événements comme une exposition à ciel ouvert du musée national d’art catalan et la venue de bouquinistes et vendeurs d’art.

8
Exposition temporaire au paseo de recoletos – Broken Boussole ©

Les musées du Prado et du Reina Sofia

En marchant le long du Paseo del Prado, vous longerez les 3 principaux musées de Madrid : Le Prado, le Reina Sofia et le Thyssen. J’ai seulement visité le Prado et le Reina Sofia. A l’époque, il existait un ticket qui s’appelait « Paseo del Arte », il coûtait 7,66€ et permettait de visiter les 3 musées du Paseo del Prado. En tant qu’étudiants, nous n’avions pas payé nos entrées pour visiter.

9
La musée du Prado – Broken Boussole ©

Le Prado est l’un des plus prestigieux musées du monde. Il possède près de 10 000 tableaux, et en expose seulement 10%, le reste est soit prêté, soit stocké. Pour ma part j’ai adoré le Reina Sofia, premièrement car j’ai enfin pu me rendre compte de la taille deu tableau Guernica (Picasso, 1937), un tableau que j’ai longuement étudié au lycée pendant mes cours d’espagnol. Etant donné que j’aime énormément les œuvres de Joan Miro et de Salvador Dali, j’ai apprécié de découvrir en vrai, de nombreux tableaux de ces artistes.

10
Le musée Reina Sofia – Broken Boussole ©

Dans la salle 206 il est interdit de prendre des photos, donc pas de Picasso, Dali, Miro à vous montrer. Dans toutes les autres salles, les photos sont autorisées.

Circulo de Bellas Artes, voir Madrid à 360°

Cette adresse est une belle découverte. Le circulo de Bellas Artes – Cercle des Beaux-Arts – situé au 42 rue de Alcala peut permettre à n’importe qui de voir Madrid à 360° pour la modique somme de 2€.

11
La vue depuis la terrasse du circulo – Broken Boussole ©

Ce bâtiment construit en 1927, est un centre culturel. Le billet d’entrée donne accès aux salles d’exposition, au restaurant et à la terrasse située au 7ème étage. D’en haut, il est même possible de voir les montagnes qui entourent Madrid.

Le Real Jardin Botanico

Sur le chemin du paseo del Prado, outre les musées, vous allez apercevoir l’entrée du Real Jardin Botanico. Érigé sous le règne de Charles III en 1781, le jardin a pour mission d’étudier les végétaux et la conservation des espèces. Ce n’est pas un parc public mais un musée de collections « vivantes ».

12
L’entrée du jardin royal botanique – Broken Boussole ©

Il est structuré en 4 niveaux : la Terrasse des parterres, la terrasse des écoles botaniques, le plan de la fleur style romantique et la terrasse des Lauriers.

13,
Pause verte à Madrid – Broken Boussole ©

Les premiers dahlias d’Europe y ont été cultivés à partir de graines venues du Mexique. En 1803, 7000 sachets de graines ont été envoyés en France, en Angleterre et en Italie pour propager l’espèce.

13
Un peu de macro dans le jardin – Broken Boussole ©

Le parc est ouvert de 10h à 21h l’été, et l’entrée est payante : 2,5€ tarif normal et 1,25€ pour les étudiants et gratuite sous certaines conditions. Pour information, l’eau des fontaines n’est pas potable.

14
Dans une des serres exotiques – Broken Boussole ©

En espérant vous donner envie de visiter cette merveilleuse ville 😉

Plaza Mayor, Mercado San Miguel & Malasaña

200 mètres de long, 100 mètres de large, la Plaza Mayor est un parfait rectangle aux murs colorés. Symétrique et exclusivement piétonne, la place est accessible via 9 arches. Près de 400 balcons donnent sur la place et sur la statue de Philippe II qui a ordonné la construction de la Plaza Mayor.

15
La plaza mayor – Broken Boussole ©

Une des rues la plus connue menant à la Plaza est la calle Cava San Miguel, qui regorge de bars souterrains, de tavernes et de boutiques.

16
Les façades de la plaza mayor – Broken Boussole ©

En prenant la calle Mayor en direction du Palais Royal, on tombe sur le Marché San Miguel qui date de 1915.

17
Le mercado San Miguel – Broken Boussole ©

Sur les conseils d’une amie, j’ai voulu découvrir le quartier de Malasaña qui apparemment me plairait à coup sûr. J’ai donc pris le métro jusqu’à la station Tribunal, et là… Magie, j’ai trouvé mon quartier préféré à Madrid.

18
Dans les rues de Malasaña – Broken Boussole ©

C’est rock’n’roll, décalé, coloré… Boutiques de tatouages et piercing partout, friperies, boutiques vintage, graffiti, Pacha club, rues colorées, boutiques de décorateurs et créateurs, bars, restaurants et même une crêperie ! Pas de grandes artères mais des petites ruelles, pas de costume/cravate mais des gens lookés et/ou totalement décalés. C’est un peu comme Camden town à Londres.

La Puerta del Sol

A mon arrivée, les événements du 15 mai 2011 n’avaient pas encore eu lieu. Mais le jour ou j’ai visité la puerta del sol il y avait une manifestation des agents de propreté de la ville. C’était donc déjà un peu « le bordel ». La puerta del sol est au cœur de Madrid, près de 10 rues convergent vers la place. Et c’est d’ailleurs ici que se trouve le « Kilomètre zéro ». Le kilométrage des autoroutes d’Espagne est tracé à partir de là. Le symbole de la ville de Madrid, l’ours, est également présent à la Puerta del Sol, puisqu’on y retrouve la sculpture de l’ours et l’arbousier « El oso y el madroño ».

19
El oso y el madroño – Broken Boussole ©

La Puerta del sol est devenue l’épicentre des protestations contre le gouvernement, le système et la crise. En quelques jours le nombre de manifestants est passé de 500 à plus de 10 000 ! Les élections ont lieu dimanche 22 mai, et le gouvernement a donc décidé d’interdire les rassemblements. Autant dire que c’est peine perdue puisque des milliers de personnes dorment sur place, directement à la puerta del sol.

20
D’ici on ne voit qu’un tiers de la plaza, imaginez la foule ! – Broken Boussole ©

Le slogan le plus repris sur les affiches est « sin futuro, sin dinero, sin miedo » : sans futur, sans argent, sans peur. Les murs du métro sont intégralement recouverts d’affiches, de dessins, de slogans. Les rassemblements sont impressionnants, de jour comme de nuit.

Se mettre au vert à Madrid

Le téléphérique de Madrid

El Teleférico de Madrid a été inauguré le 10 juin 1969. Le départ à lieu à Rosales et l’arrivée à  Casa de Campo. En 2011, le trajet aller/retour coûtait 5,35 € par personne.

Comme d’habitude, le temps était nuageux pendant le week-end. La vue depuis le téléphérique est superbe, mais sur mes photos de l’époque ça ne rend pas tellement bien. Pendant le trajet on survole la Manzanares, le parc Casa de Campo et ses pins, ce parc est le plus grand de Madrid. On aperçoit également le parc d’attractions mais aussi la Cathédrale d’Almudena et le Palais Royal.

1
Depuis ma propre cabine (j’étais pas fière x)) – Broken Boussole © 

Quelques chiffres : le téléphérique fait un peu plus de 2 kilomètres, le trajet dure 11 minutes & la hauteur de la cabine par rapport au sol est d’environ 40 mètres.

Métro le plus proche : Ventura Rodriguez / Argüelles / Plaza de España

La roseraie Ramon Ortiz

La Rosaleda Ramon Ortiz est située dans le Parc Del Oeste tout comme le téléphérique. Elle a été construite entre 1955 et 1956.

2
La roseraie Ramon Ortiz – Broken Boussole © 

Ici a lieu le concours international des roses nouvelles de la ville de Madrid (en mai). Chaque année des variétés de roses venues du monde entier sont présentées, comme la « révolution française » ou la « tequila sunrise ». Il y a aujourd’hui plusieurs centaines de variétés présentes dans la roseraie Ortiz.

3
Pour la blague, le nom est sympa 😉 – Broken Boussole © 

La roseraie est ouverte de 10h à 20h et l’entrée est gratuite.

Le temple de Debod

Le Temple de Debod a été érigé au 4ème siècle avant Jésus Christ par le Pharaon Zakheramon. L’Egypte l’a donné à l’Espagne en remerciement de sa participation à la construction du barrage d’Assouan.

4
Le temple de Debod en plein hiver – Broken Boussole © 

Le temple est accessible à partir du métro Plaza de España. Il se situe dans le Parque del Oeste, près de la Roseraie Ramon Ortiz et du Téléphérique.

5
La parroquia de Santa Teresa y San José – Broken Boussole © 

La Parroquia de Santa Teresa y San José est magnifique avec son dôme en mosaïque. On passe devant en rejoignant le Temple de Debod depuis la Place d’Espagne. L’entrée est gratuite.

Le zoo de Madrid

Le zoo de Madrid, est dans le parc Casa de Campo tout comme le parc d’attractions. L’entrée coûte 19,40€ pour les adultes. L’accès se fait en métro via la ligne 5 en descendant à l’arrêt Casa de campo. Il est ouvert de 10h30 à 20h30 et mes collègues Madrilènes m’ont dit que ça valait le coup de venir.

6
Noir & Blanc – Broken Boussole © 

A noter : le plan du zoo était payant à l’époque (0,60€) et on vous déconseille de manger à la Hamburgueseria Virunga. Déjà parce qu’un hamburger/frites avec une boisson coûte 10€ mais parce qu’en plus on y mange de la viande semi-décongelée avec des frites molles…

La première chose que nous avons voulu voir, a été le spectacle des dauphins au Delfinario. C’est la seule et unique fois que j’ai assisté à ce genre de spectacle et j’ai trouvé ça très impressionnant. Je ne m’étendrais pas plus sur cette visite au zoo, les commentaires désagréables envoyés en privé avec des pseudonymes invraisemblables m’agacent 😉

7
Les dauphins du parc de Madrid – Broken Boussole © 

Le parc d’attractions de Madrid

Le parc se trouve au cœur de Casa de Campo, vous l’avez aperçu sur les photos du téléphérique. Pour s’y rendre il suffit de prendre la ligne 10 et de descendre à l’arrêt Batan. Plein tarif, le billet est à 29,90€. Mais début mai j’ai eu un carnet de réductions dans le métro, on a eu 10€ de réduc’ chacun pour nos entrées.

8
La vue sur le parc depuis un manège – Broken Boussole © 

Le parc ouvre à midi et ferme à minuit. C’est pas Disneyland mais on a franchement apprécié notre journée. Par contre n’oubliez pas la crème solaire… on l’a oublié et il faisait plus de 42° ! Ce qui nous a poussé à faire pas mal d’attractions aquatiques, où tout le monde a fini trempé ! Je n’avais jamais vu ça avant, mais le parc dispose de séchoir géant, ou l’on peut apparemment se sécher pour la modique somme de 2€.

9
La grande roue du parc  plutôt sympa quand on est dedans 😉 – Broken Boussole © 

Niveau restauration, si on mange avant 14h, il n’y a pas trop de monde, après la foule arrive. On a pris une pizza chacun à 7€ mais il y avait aussi des pâtes, des burgers… Prévoyez une bouteille d’eau, il y a des fontaines un peu partout dans le parc.

10
J’avoue, celui-là, j’ai pas voulu monter dedans 😉 – Broken Boussole © 

Les attractions sont variées, il y a des manèges à sensations, une grande roue, des attractions aquatiques, d’autres pour les enfants.

Le Palais Royal et la cathédrale de la Almudena 

En partant de la Puerta del Sol, il faut suivre la Calle Arenal à l’ouest de la place. Cette rue charmante débouche sur la Plaza Isabel II, près du Teatro Real. En contournant le Théâtre, on arrive sur la Plaza de Oriente créée sous Joseph Bonaparte. Elle se compose d’un jardin avec des statues représentant les rois d’Espagne ainsi qu’une fontaine surmontée de la statue du roi Philippe IV à cheval.

11
La statue de Philippe IV sur la plaza de oriente – Broken Boussole © 

Cette place est située devant le Palacio Real. Le palais, construit au 18ème siècle, possède près de 2800 pièces dont seulement un petit nombre (50) peuvent être visitées. Il est bâti en pierre blanche, en marbre et en granit. Ce palais sert de résidence officielle au roi d’Espagne, mais à l’heure actuelle le Palais sert uniquement pour le protocole. Felipe VI vit en fait dans le palais de la Zarzuela.

12
Le Palais Royal, vide – Broken Boussole © 

Juste à coté du Palais Royal, se dresse la Catedral Nuestra Señora de la Almudena. Sa construction a débuté vers 1643, et la dernière pierre a été posée en 1993 ! Le mariage de Felipe VI s’est déroulé ici même en 2004.

13
La cathédrale, majestueuse – Broken Boussole © 

Le parc du Buen Retiro

J’ai effectué ma première visite au Parque del Buen Retiro fin mai, et il faisait 32°. Pour nous y rendre, on est passé par le Paseo del Prado, le parc est à l’Est. C’est le parc préféré des madrilènes et le mien aussi. Il y a l’Estanque ou l’on peut louer des barques à partir de 10h du matin pour s’approcher du monument en colonnade dédié à Alphonse XII.

14
Les barques sur l’Estanque devant le monument à Alphonse XII – Broken Boussole © 

Il y a aussi le Palacio de Cristal, qui est une sublime serre en verre et fer forgé installée près d’un étang d’où les arbres émergent. Le palais sert maintenant de lieu d’exposition pour des œuvres contemporaines.

15
Le palais de cristal – Broken Boussole © 

A voir également, une roseraie, la statue « El Angel Caido » de Ricardo Bellver, les fontaines, les 12 statues du parc…

16
Le Palais de Cristal ❤ – Broken Boussole © 

Pour information, ce qui se vend dans ce parc est plus cher qu’ailleurs, par exemple une petite bouteille d’eau coûte 0,7€ à Juan Carlos I et 1,5€ à Retiro. Et pour info, en hiver tout parait plus terne, pourtant ce parc est toujours aussi beau, et même avec des températures négatives, y passer du temps est agréable 😉

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s