Le tour de Crète en 2 semaines et 2500 kilomètres (+ un guide de survie pour y conduire)

Au mois de mai, j’ai eu 26 ans. Et j’ai fêté mon anniversaire en vol. Ce heureux hasard m’a permis de passer du temps dans le cockpit et de vivre l’atterrissage avec les pilotes. Je ne connais personne dans le monde de l’aviation, j’ai juste demandé si c’était possible et on m’a dit oui 🙂

Pour une courte vidéo de l’atterrissage, allez faire un tour sur mon compte Instagram.

sT FOTEINI
Eglise de St Fonteini – Broken Boussole ©

Le voyage vers la Crète a été décidé 1 mois avant le départ. Comme d’habitude j’ai réservé moi-même vols, hôtels et voiture de location. Pour le vol, j’ai pris Nantes/Héraklion pour 250€ par personne. Il est rare que je paye aussi cher pour un billet européen, mais vu le prix des hôtels en Crète je n’ai pas hésité une seconde.

Afin de visiter le maximum de villes / plages / monastères pendant le séjour, nous avons pris 1 semaine d’hôtel à l’est d’Héraklion, et 1 semaine à l’ouest. Nous avons tellement aimé nos 2 hôtels que je vais y consacrer des articles spécifiques.

58
Des ruches colorées sur la route de Lentas – Broken Boussole ©

Pour la voiture de location, si vous avez lu les articles des 2 voyages à Majorque, vous savez qu’on se fait toujours arnaquer sur l’assurance. Et bien en Crète ça n’est pas arrivé !

Après avoir lu différents avis sur le routard.com, j’ai choisi de demander des devis à Autoway, Autopapas & Caravel. Après réflexion, j’ai choisi autoway, qui n’était pas le loueur le moins cher mais qui correspondait à mes attentes : acompte de 50€ versé via virement, possibilité de payer en cash en récupérant la voiture, pas d’assurance supplémentaire à payer, deuxième conducteur gratuit, et pour rendre le véhicule, aucun état des lieux et dépôt des clés dans une boite aux lettres à l’aéroport.

Pour louer une Kia Picanto (voiture de catégorie A) pendant 15 jours, j’ai payé 290€. Pour info, si vous ne parlez pas anglais, aucun problème : une commerciale d’Autoway parle français (Annie) ; et lors de votre arrivée à l’aéroport, même si le vol a 3 heures de retard, quelqu’un vous attendra avec un panneau à votre nom pour vous mener à la voiture.

17
Orage sur la route de Vaï – Broken Boussole ©

Guide de survie pour conduire en Crète

En France j’ai une conduite plutôt nerveuse. Mais si je compare ma conduite à celle des crétois, je suis une petite vieille qui a peur de rouler… Voici un guide de survie !

79
Mon bolide… – Broken Boussole ©
  • Première chose à savoir :

Il n’y a quasiment que des routes départementales en Crète et il ne faut pas rouler sur l’unique voie mais sur la BAU. Ici la voie « normale » de circulation sert à doubler. Un problème se pose : c’est l’état de certaines BAU et même de la route. Parfois les lauriers ou les éboulis occupent toute la BAU. Il y a de très gros nids de poule sur certains axes. Attention aussi à la voie d’en face : si vous doublez mais que la voiture d’en face double en même temps, ça cartonne.

  • Deuxième chose à savoir :

Le code de la route ne s’applique pas. Hormis dans les villes comme La Canée, Héraklion, Réthymnon ou Agios Nikolaos, les feux rouges et les stop ne sont pas respectés. Il n’y a pas de prio à droite. Le premier qui passe, passe. Et c’est tout 😉 D’ailleurs, la vitesse maximale en Crète est de 90, mais on a vu des voitures rouler à plus de 130.

  • Troisième chose à savoir :

En montagne quand il n’y a aucune visibilité dans un virage, un conseil, klaxonnez ! Histoire d’être sûr parce que les bergers là-bas conduisent comme des branques ! Après tout, eux connaissent le terrain 😉 D’ailleurs, dans les montagnes : les chèvres vous couperont la route inopinément ou vous tomberez sur des troupeaux. Et puis il n’y a pas forcément de glissières de sécurité… Pourtant les ravins sont impressionnants.

 

57
Voilà voilà, au début c’est surprenant – Broken Boussole ©
  • Quatrième chose à savoir :

Il y a énormément de radars automatiques sur le tronçon Kissamos / Sitia. Etant donné que la route est limitée entre 60 & 90 km/h, et qu’il n’y a pas forcément de panneaux indiquant la vitesse maximale autorisée (parfois ils sont cachés dans les lauriers), il est difficile de rouler à la bonne vitesse quand on tombe sur un radar.

  • Cinquième chose à savoir :

Comme on peut s’y attendre, avec une conduite inappropriée sur des routes difficiles, il y a énormément d’accidents… Il suffit de regarder le nombre d’ex voto ou d’afieroma sur le bord des routes. Ils rendent hommage aux personnes décédées ou parfois aux survivants.

80
Un afieroma sur la route en Crète – Broken Boussole ©
  • Sixième chose à savoir :

Dans beaucoup de villages ou dans les montagnes, vous verrez des panneaux complétement mitraillés avec du plomb ou des balles. Le tir sur panneau est un sport national ici 😉

118
Des panneaux de signalisation crétois – Broken Boussole ©
117
Des panneaux de signalisation crétois – Broken Boussole ©

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s