Le tour de Crète en 2 semaines, 2500 kilomètres & 2 hôtels (+ un guide de survie pour y conduire)

Au mois de mai, j’ai eu 26 ans. Et j’ai fêté mon anniversaire en vol. Ce heureux hasard m’a permis de passer du temps dans le cockpit et de vivre l’atterrissage avec les pilotes. Je ne connais personne dans le monde de l’aviation, j’ai juste demandé si c’était possible et on m’a dit oui 🙂

2
En direct du cockpit avant l’atterrissage 🙂 – Broken Boussole ©

Pour une courte vidéo de l’atterrissage, allez faire un tour sur mon compte Instagram. 

Le voyage vers la Crète a été décidé 1 mois avant le départ. Comme d’habitude j’ai réservé moi-même vols, hôtels et voiture de location. Pour le vol, j’ai pris Nantes/Héraklion pour 250€ par personne. Il est rare que je paye aussi cher pour un billet européen, mais vu le prix des hôtels en Crète je n’ai pas hésité une seconde.

Afin de visiter le maximum de villes / plages / monastères pendant le séjour, nous avons pris 1 semaine d’hôtel à l’est d’Héraklion, et 1 semaine à l’ouest. Pour la voiture de location, si vous avez lu l’article sur notre voyage à Majorque, vous savez qu’on se fait toujours arnaquer sur l’assurance. Et bien en Crète ça n’est pas arrivé !

Hôtel n°1 : Golden Villas

Pour la première semaine, à l’Est de l’île, j’ai réservé un appart’ hôtel sur hotels.com. J’ai choisi des critères simples : réception 24/24, parking privé, piscine, clim & wifi. Je suis tombée sur cette perle : Golden villas à Hersonissos (près de Malia).

3
Notre duplex avec piscine et vue sur mer – Broken Boussole ©

26€ la nuit (soit 13€ par personne) pour une mini villa avec piscine privée et vue sur mer. A l’étage nous avions 1 chambre avec balcon et salle de bain et au rez-de-chaussée une cuisine avec coin nuit et une 2ème salle de bain.

4
Notre duplex, depuis la piscine – Broken Boussole ©
5
Notre piscine – Broken Boussole ©

Le petit-déjeuner servi sous forme de buffet à volonté était inclus. Au menu : yaourt, miel, céréales, fruits secs, tomates, feta, concombres, jambon, fromage, pastèque, haricots blancs, saucisses, bacon, œufs au plat, omelette, feuilletés au fromage, jus d’orange, café, lait, thé, pain de mie, gâteau à l’orange, gâteau aux amandes… Il y a également un snack/bar à coté de la réception. Toujours utile quand on n’a plus envie de bouger de l’hôtel après une journée bien remplie.

6
La terrasse pour prendre son petit-déjeuner – Broken Boussole ©

Le rapport qualité/prix était imbattable, le personnel au top et super serviable. Pour l’anecdote j’ai fait tomber un billet de 10€ au restaurant un soir en payant l’addition (je crois que le raki ne m’avait pas réussi ;)…). Et bien le barman est venu me le ramener à la villa…

7
Le coucher de soleil depuis la terrasse – Broken Boussole ©

 Hôtel n°2 : Lofos Apartments

Pour la deuxième semaine, à l’ouest de l’île, j’ai réservé un appart hôtel sur hotels.com. Les critères étaient les mêmes que pour le 1er hôtel (réception 24/24, parking privé, piscine, clim et wifi). J’ai choisi Lofos Apartments à Prinos près de Réthymnon. Et j’ai vraiment bien fait ! Jenny est une propriétaire adorable !

9
L’hôtel depuis les piscinesBroken Boussole ©
8 pano
Depuis la terrasse de notre chambre Broken Boussole ©

36€ la nuit (soit 18€ par personne) pour un appartement avec immense terrasse. Nous étions dans l’appartement du milieu au dernier étage avec vue sur mer et piscine. Le top du top (il y a seulement 11 appartements ici). Il y avait une mezzanine avec lit double, et en dessous, une cuisine, salle de bain et un lit une place avec une télé.

10
Mon flamant n’a dérangé personne, j’étais seule à la piscine ! Broken Boussole ©

Ici le petit déjeuner maison n’était pas inclus. Nous l’avons pris 1 fois (8€ par personne) : pain, confiture, fromage, jambon, tomates, omelette, café, jus d’orange, biscuits grecs (délicieux).

11
Le petit-déjeuner maison et copieux de Lofos Broken Boussole ©

En cette 1ère semaine de juin, nous étions seulement 4 dans l’hôtel (2 autres français occupaient l’appartement sous le notre). Le snack bar n’était donc pas ouvert, car il aurait ouvert à perte. Du coup Jenny nous a donné des adresses de tavernes/bars pour manger à petit prix. Elle nous a aussi offert 2 kilos de tomates de son jardin ! Et également une bouteille d’huile d’olive bio de sa propre production !

Franchement cet hôtel était superbe ! Le coucher de soleil est magique ici aussi, et c’est calme ! Par contre il faut avoir une voiture pour se déplacer.

12
Le coucher de soleil depuis notre terrasse Broken Boussole ©

En tout cas, je recommande sans aucune réserve Lofos Apartments & Golden Villas

Guide de survie pour conduire en Crète

Après avoir lu différents avis sur le forum du routard & sur Voyage Forum, j’ai choisi de demander des devis à Autoway, Autopapas & Caravel. Après réflexion, j’ai choisi autoway, qui n’était pas le loueur le moins cher mais qui correspondait à mes attentes : acompte de 50€ versé via virement, possibilité de payer en cash en récupérant la voiture, pas d’assurance supplémentaire à payer, deuxième conducteur gratuit, et pour rendre le véhicule, aucun état des lieux et dépôt des clés dans une boite aux lettres à l’aéroport.

Pour louer une Kia Picanto (voiture de catégorie A) pendant 15 jours, j’ai payé 290€. Pour info, si vous ne parlez pas anglais, aucun problème : une commerciale d’Autoway parle français (Annie) ; et lors de votre arrivée à l’aéroport, même si le vol a 3 heures de retard, quelqu’un vous attendra avec un panneau à votre nom pour vous mener à la voiture.

13
Mon bolide… – Broken Boussole ©
  • Première chose à savoir :

Il n’y a quasiment que des routes départementales en Crète et il ne faut pas rouler sur l’unique voie mais sur la BAU. Ici la voie « normale » de circulation sert à doubler. Un problème se pose : c’est l’état de certaines BAU et même de la route. Parfois les lauriers ou les éboulis occupent toute la BAU. Il y a de très gros nids de poule sur certains axes. Attention aussi à la voie d’en face : si vous doublez mais que la voiture d’en face double en même temps, ça cartonne.

  • Deuxième chose à savoir :

Le code de la route ne s’applique pas. Hormis dans les villes comme La Canée, Héraklion, Réthymnon ou Agios Nikolaos, les feux rouges et les stop ne sont pas respectés. Il n’y a pas de prio à droite. Le premier qui passe, passe. Et c’est tout 😉 D’ailleurs, la vitesse maximale en Crète est de 90, mais on a vu des voitures rouler à plus de 130.

  • Troisième chose à savoir :

En montagne quand il n’y a aucune visibilité dans un virage, un conseil, klaxonnez ! Histoire d’être sûr parce que les bergers là-bas conduisent comme des branques ! Après tout, eux connaissent le terrain 😉 D’ailleurs, dans les montagnes : les chèvres vous couperont la route inopinément ou vous tomberez sur des troupeaux. Et puis il n’y a pas forcément de glissières de sécurité… Pourtant les ravins sont impressionnants.

14
Voilà voilà, au début c’est surprenant – Broken Boussole ©
  • Quatrième chose à savoir :

Il y a énormément de radars automatiques sur le tronçon Kissamos / Sitia. Etant donné que la route est limitée entre 60 & 90 km/h, et qu’il n’y a pas forcément de panneaux indiquant la vitesse maximale autorisée (parfois ils sont cachés dans les lauriers), il est difficile de rouler à la bonne vitesse quand on tombe sur un radar.

  • Cinquième chose à savoir :

Comme on peut s’y attendre, avec une conduite inappropriée sur des routes difficiles, il y a énormément d’accidents… Il suffit de regarder le nombre d’ex voto ou d’afieroma sur le bord des routes. Ils rendent hommage aux personnes décédées ou parfois aux survivants.

15
Un afieroma sur la route en Crète – Broken Boussole ©
  • Sixième chose à savoir :

Dans beaucoup de villages ou dans les montagnes, vous verrez des panneaux complétement mitraillés avec du plomb ou des balles. Le tir sur panneau est un sport national ici 😉

16
Des panneaux de signalisation crétois – Broken Boussole ©

Ps : après avoir vécu quelques mois à Malte, je dirais que les crétois conduisent mieux que les maltais 😉

5 commentaires sur « Le tour de Crète en 2 semaines, 2500 kilomètres & 2 hôtels (+ un guide de survie pour y conduire) »

  1. Bonjour,
    Vos articles sont super!!! Ça donne encore plus envie d’y aller.
    Vous avez vraiment eu de la chance pour le GOLDEN VILLAS, parce que quand je regarde pour mes dates du 25/04 au 16/05, peu importe la semaine 6300 Euros la semaine!!!!!

    J'aime

  2. Bonjour,
    Effectivement vous n’êtes pas la première à me donner pour exemple ces tarifs exorbitants ! Je pense que nous avons eu le droit à un surclassement (puisque nous étions 2 dans une villa de 5) mais quand bien même… La majorité du complexe était en rénovation quand nous y étions, cependant rien ne justifie à mes yeux une semaine à 6300€… A ce prix là je fais un tour du monde 😀 ! Mais je suis sûre qu’il y a énormément d’autres hôtels (du même genre que Lofos) à des tarifs abordables, surtout à la période avril/mai 🙂
    Bonnes vacances !
    Marine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s