Déménagement à Malte : transport & logement

Cette semaine j’ai quitté un Paris pluvieux pour rejoindre Malte, une île ensoleillée située entre la Sicile & la Tunisie. Suite à une opportunité professionnelle, je déménage pour quelques mois dans ce pays que je n’ai jamais visité.

L’île de Malte est située à 2h30 de vol de Paris, entourée par les îles de Gozo & Comino. Ici pas de décalage horaire avec la France, mais un climat méditerranéen très agréable avec un ensoleillement quasi constant. Une carte d’identité suffit à venir, le paiement se fait en Euro & les prix pratiqués sont comparables à ceux de la France.

L’architecture, l’histoire, les lieux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, les falaises, les grottes, les lagons, les spots de plongée, la cuisine, la météo, & les activités sportives proposées sont autant de bonnes raisons de venir visiter Malte. La capitale, la Valette a d’ailleurs été choisi pour être Capitale Européenne de la Culture en 2018.

20915397_1933024983620255_8369670790909585846_n
Promenade dans les rues d’Attard – Broken Boussole ©

Le vol Paris/Malte :

J’ai acheté mes billets Paris/Malte sur le site d’Air France en préférant prendre un vol plus cher mais sans escale. C’est Air Malta qui s’occupe de cette liaison. Je souligne 2 choses concernant cette compagnie :

  • A l’enregistrement le bagage en soute (23 kg) ET le bagage cabine (10 kg) sont pesés ! Alors attention ! (A 400g près je me tapais un supplément bagagerie de 70€).
  •  Pour seulement 2h30 de vol nous avons eu le droit à une bouteille d’eau individuelle & à un mini sandwich au thon & aux olives (le fameux!). C’est plus que ce que certaines compagnies offrent pour 6 heures de vol.

Après avoir survolé le lac d’Annecy, la Corse, la Sardaigne & la Sicile, j’ai atterri sous un soleil radieux (et une chaleur écrasante) à Luqa Airport. Ici c’est très simple : 1 terminal et seulement 5 tapis pour récupérer les valises. Après avoir attrapé ma valise, j’ai franchi les doubles portes pour découvrir : des boutiques de location de voiture, un distributeur HSBC, une boutique Tallinja qui vend des cartes de bus…

21032893_1933024903620263_3414871848583053373_n
Survol du Lac d’Annecy – Broken Boussole ©

Quitter l’aéroport & se déplacer sur les îles :

Dans mon cas, la propriétaire de l’appartement est venue me chercher à Luqa. Prendre le bus après un choc thermique avec 1 valise de 23 kilos, 1 sac de sport de 8 kilos et un sac à main de 6 kilos, c’est pas évident… 😉 Mais j’ai quand même pris note des différentes possibilités de rejoindre une autre ville dans Malte.

Le bus : 

4 lignes passent par l’aéroport : la X1, X2, X3 & X4. Je vous invite à consulter cette page pour voir les trajets possibles depuis l’aéroport : Itinéraires

  • Acheter un billet à l’unité directement dans le bus :

Un billet acheté auprès du conducteur peut coûter différentes sommes. Un billet en hiver coûte 1,5€. En été il coûte 2€ (de mi-juin à mi-octobre) & la nuit il coûte 3€. Le billet est valable 2 heures (et vous pouvez changer de bus pendant ce lapse de temps).

  • Acheter une carte Tallinja (je conseille !) :

Il existe plusieurs sortes de cartes. Si vous êtes là pour un court séjour touristique :
La Tallinja Card Explore Unlimited Travel – 7 days qui coûte 21€ et vous permettra d’utiliser le bus de manière illimitée pendant 7 jours (la carte est valide 7 jours à partir de sa 1ère utilisation, elle fonctionne pour les bus de jour & de nuit, sur les îles de Malte & Gozo)
La Tallinja Card Explore Unlimited Travel – 7 days Child qui est identique à la carte ci-dessus sauf qu’elle coûte 15€ car elle est destinée aux enfants.
La Tallinja Card Explore Plus 7 days of unlimited travel – Cette carte coûte 39€ pour 7 jours de voyage en illimité en bus + 2 trajets en bateau depuis la Valette + 1 journée de bus Visiting Malta ou un tour à Comino.
La Tallinja Card 12 single day journeys – Cette carte coûte 15€ mais ne permet pas de voyager en illimité. Cependant, en utilisant cette carte vous payerez moins cher le billet que si vous achetiez à l’unité dans le bus (15€ les 12 voyages au lieu de 24€ en été). Plusieurs personnes peuvent utiliser cette carte.

Si vous êtes à Malte pour plus longtemps, il existe aussi des cartes pour les adultes, les enfants, les étudiants… La carte Tallinja adulte coûte 26€ par mois, avec déplacement illimité. Toutefois, il faut commander la carte sur le site internet, et les délais de réception vont de 2 semaines à plus d’1 mois parfois.

[Edit du 23 août 2017 : je viens de recevoir ma Tallinja Adult alors que j’ai passé la commande il y a seulement 4 jours !].

IMG_8864
A gauche, ma carte Explore 7 days, achetée à l’aéroport. A droite, ma carte Tallinja Adult, commandée sur internet.

Attention, pour certaines cartes l’expédition à l’étranger est possible (6€ de frais) mais aucune carte ne peut être envoyée à l’adresse de votre hôtel à Malte.

Pour plus d’informations sur les tarifs & les cartes tallinja : Prix & cartes

IMG_8499
Un bus maltais à Naxxar – Broken Boussole ©

Tout ça c’est la partie théorique, passons aux faits maintenant ! J’ai été prévenue avant et en arrivant sur place : ne jamais faire confiance aux horaires des bus maltais. Mon directeur m’a dit « Don’t trust maltese bus ». Je confirme !

Exemples : J’habite à 5 kilomètres du travail à vol d’oiseau, (8 kilomètres par la route) : Pour ma 1ère journée de travail, le bus est arrivé 10 minutes en avance le matin. Et celui du soir ne s’est pas arrêté pour me prendre malgré mes grands signes : quand il n’y a qu’un seul bus par heure, c’est rageant. Pour ma deuxième journée, le bus du matin est arrivé 20 minutes en retard, et celui du soir était plein mais le chauffeur s’est arrêté car j’étais seule à attendre.

Ce qu’il faut donc savoir :

  • Les stations sont rarement à l’ombre (1 simple poteau symbolise l’arrêt) mais il y a toujours les horaires des bus affichés ainsi que les principaux arrêts de chaque ligne.
  • Terminé les discrets signes de main à la française, si vous voulez que le conducteur s’arrête, tendez le bras pendant au moins 3 secondes.
  • Si le chauffeur considère son bus « plein » il ne s’arrêtera pas. Que vous soyez touristes ou maltais : il ne faut pas le prendre personnellement…
  • Voyager sans ticket coûte 50€ d’amende, les contrôles sont réguliers.
  • Il y a un panneau lumineux dans le bus qui signale les prochaines stations (et dans certains, une voix annonce le prochain arrêt et le nom de la ville ou vous vous trouvez)
  • Il y a la clim à l’intérieur des bus & heureusement (quand il fait 35° à 9h du matin, ça aide à ne pas arriver trempé au bureau).
  • Tenez vous dans le bus, même si vous êtes assis, la conduite est vraiment très sportive (beaucoup plus qu’en Crète !) & les chauffeurs sont toujours en mode « Fast & Furious ». J’ai failli me taper le pare brise ce soir.
  • Il existe une application « Tallinja » sur l’app store qui peut vous permettre de voir en « temps réel » l’arrivée de votre bus. J’ai bien dit qui « peut » rien n’est jamais sûr.

Bon courage 😉

Le taxi : 

Les taxis maltais sont blancs pour information. Ils sont les seuls à pouvoir se garer sur les emplacements taxis (logique). Pour avoir essayé, fuyez. Les tarifs sont exorbitants et en plus les chauffeurs peuvent être extrêmement désagréables !

Les eCabs :

Une sorte de « Chauffeur privé » ou « Uber » local. Ces taxis noirs sont globalement moins chers que les taxis blancs, le service est de meilleure qualité et surtout si votre bus (le dernier de la journée forcément) a décidé de ne pas s’arrêter, vous pouvez les appeler ! Eux ils viendront… Il existe une appli (juste sur App Store).

Edit : j’ai testé le eCabs, service rapide, tarif avantageux à plusieurs, conduite de malade… « Police is just here for information » 😉 Possibilité également de commander son eCabs à l’avance pour le lendemain : pratique pour partir tôt à l’aéroport.

Les Taxify : 

Taxify est l’équivalent de eCabs en moins cher. Le prix n’est pas fixé à l’avance, mais l’appli (gratuite) vous donne une fourchette. A chaque fois le prix de la course est moins élevé que la somme de la fourchette basse ! Je recommande !

Les camionnettes rouges "à la sauvette" :

J’ai découvert ce système ce week-end à St Julians. Dès que les bus ne passent plus le soir, des camionnettes rouges sillonnent la côte. Vous pouvez les héler, ou les conducteurs s’arrêteront d’eux-mêmes pour proposer des « discounts ». Le tarif est fixé à la tête du client, vous pouvez/devez négocier, c’est pratique pour faire les trajets entre Sliema, St Julians & Paceville à prix bas.

La location de voiture : 

Pour information, ici le volant est à droite et on roule à gauche, comme au Royaume-Uni 😉 Et je crois que la conduite est pire qu’en Crète. Retenez-bien une chose : le piéton n’est absolument pas roi, même lorsqu’une maman promène son bébé en poussette. Il y a un peu moins d’une dizaine de loueurs présents dans l’aéroport. Dont Goldcar… Si vous avez lu l’article sur la location Goldcar à Palma, vous saurez ce que j’en pense.

La location de quad :

Je connais 2 entreprises qui proposent de louer des quads et leurs tarifs sont strictement identiques. Il s’agit de Gozo Quad Hire & Mgarr Tourist Services (MTS). J’ai loué 2 fois chez MTS : aucun problème, quad en bon état, pas besoin de laisser de caution !

  • Pour 5 heures de location (sans besoin de faire le plein) : 65€
  • Pour 2 jours de location complète : 120€, soit 60€ par personne. Il faut le rendre avec le plein : après 2 jours de route j’en ai eu pour 8,50€ de frais d’essence.

 

Le ferry :

Le ferry Sliema/La Valette & le ferry La Valette/3cités :

Le trajet simple coûte 1,5€ en tarif simple, 2,80€ l’aller-retour. Un bateau part toutes les 30 minutes. Il existe aussi des tarifs pour les enfants, les plus de 60 ans, pour les trajets de nuit & des pass pour les trajets hebdomadaires / mensuels.

IMG_8532
Voici LE ferry Sliema/La Valette – Broken Boussole ©

Le ferry pour Gozo :

Il se prend à Cirkewwa (Malte) ou Gozo (Mgarr). Le billet A/R coûte 4,65€ pour un piéton, à acheter uniquement avant de prendre le bateau retour 😉

Les excursions en bateau à la journée :

Pour plus de précisions, rendez-vous sur ces articles :

1 journée à Comino & Gozo avec le Hornblower

1 journée à Comino avec le Sea Adventure


Le logement à Malte (courte ou longue durée) :

Concernant le logement, j’ai commencé à chercher une colocation début juillet sachant que mon contrat de travail débutait mi-août. Ici presque tout se fait via des groupes Facebook privés. J’ai posté une annonce pour trouver une coloc (avec mes critères & mon budget) le 8 juillet sur le groupe Français à Malte. Le jour même j’avais 4 propositions, dont celle que j’ai accepté.

Pour une grande chambre (climatisée) avec terrasse privée & salle de bain privée dans un appartement récent de 3 chambres : 500€ charges inclus y compris le Wifi. L’appartement se trouve à 5 kilomètres de mon lieu de travail.

Pour info, ici on ne vous demandera ni garantie de salaire, ni garant, ni fiche de paye : seulement un loyer & une caution en cash. Sur Facebook on peut trouver des colocations, des appartements/maisons à louer pour des courts ou longs séjours, des appartements/maisons à acheter.

Voici les liens vers quelques groupes Facebook :

IMG_8835
Le Sunset depuis mon balcon, ici le soleil se couche à 20h ! – Broken Boussole ©

Cet article sera modifié dans les semaines & les mois à venir, notamment en ce qui concerne le transport 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s