La visite complète du Kremlin de Moscou, un petit parcours du combattant même hors saison

C’est toujours avec une pointe de déception que je repense à cette journée, à cause d’une accumulation de petits détails qui ont gâché ma découverte du Kremlin. Mais du coup, grâce à cet article il ne nous arrivera pas les mêmes déconvenues 😉

1
Le Kremlin depuis l’autre rive de la Moskova – Broken Boussole ©

Un peu de vocabulaire : Kremlin veut dire forteresse. Il y a plusieurs Kremlin en Russie mais le plus connu est celui de Moscou, celui où officie Vladimir Poutine, le président de la Fédération de Russie. Ici, chaque tour du kremlin possède son propre nom mais la plus connue est celle dite du « sauveur », qui possède un carillon. Cette tour a été baptisée ainsi car une icône du Christ Sauveur était installée sur la porte – elle n’y est plus aujourd’hui. Le diamètre du carillon est de plus de 6 mètres. Sur la photo ci-dessous on aperçoit aussi le sénat : la coupole de l’autre coté du mur. C’est la résidence de travail de Poutine.

2,
La forteresse du Kremlin – Broken Boussole ©

C’est le berceau de Moscou. Autrefois, l’ensemble de la ville était abrité dans le kremlin. Initialement, il était en bois, suite à des incendies ou des sièges, le bois a été remplacé par des parois et des pierres blanches, puis cette façade a été consolidée par des briques rouges.

2
La tour du sauveur et son carillon – Broken Boussole ©

L’achat des billets

Tout d’abord, visiter le Kremlin dans son ensemble coûte cher. Il y a 3 visites différentes, et donc autant de billets à acheter :

  • Les cathédrales : 500 roubles
  • Le palais des armures : 700 roubles
  • Le fond de diamant : 500 roubles

Au total, la visite coûte 25€. A ce prix-là, vous avez l’interdiction de faire des photos dans les cathédrales, dans le palais des armures et dans le fond de diamant. C’est d’ailleurs pour ça que vous verrez très peu de photos à l’intérieur du Kremlin sur cet article. A titre de comparaison, j’en ai eu pour moins cher en mangeant au café Pushkin en 3 services avec vin et café inclus !

1ère déconvenue : interdiction de faire des photos, y compris avec le téléphone.

Mais le plus compliqué est déjà d’acquérir lesdits billets car le nombre de visiteurs à l’intérieur du Kremlin est limité et les groupes ainsi que les achats sur internet pré-réservent la quasi-totalité du quota. Du coup, la file d’attente devant les guichets pour acheter des billets le jour même commence tôt, bien avant l’ouverture. Donc c’est vous et votre chance.

Pour votre information, et c’est important :

  • Les guichets 4 et 5 vendent uniquement les billets pour le fond de diamant : impossible d’acheter des tickets sur internet ! Ils ouvrent avant ceux du Palais des Armures.
  • Les guichets 9 et 10 vendent uniquement les billets pour le palais des armures et ils ouvrent à 9h30. Je suis arrivée sur place à 8h50, il y avait déjà du monde à attendre. Le palais des armures peut se visiter à 10h, 12h, 14h30 ou 16h30.
  • Les autres guichets vendent des tickets pour les cathédrales.

2ème déconvenue : personne ne parle anglais aux guichets.

3ème déconvenue : mon billet pour le fond de diamant était valable à 10h. Du coup j’ai voulu savoir si je pouvais avoir un billet à 12h pour le palais des armures. Réponse catégorique : non, c’était 10h ou rien car tout était complet. Sauf que : j’avais déjà le fond de diamant à 10h et que les écrans avec les stocks de billets dispo à la vente affichaient 67 places dispo à 12h. Impossible de me faire comprendre et de savoir si les 2 billets à 10h pouvaient fonctionner en même temps (le fond de diamant étant situé dans le palais des armures). J’ai insisté en anglais/russe, et en mimant et parlant russe, elle m’a fait comprendre qu’il fallait que j’aille tout de suite au fond de diamant, et que je n’avais qu’à aller au Palais des armures à 11h30.

3,
Les dômes dorés – Broken Boussole ©

Le fond de diamant

Après avoir dépensé 1700 roubles j’ai été dans la file d’attente devant le portique de sécurité à l’angle sud-ouest du Kremlin (tour Borovitskaya). Le palais des armures est tout de suite sur la gauche quand on rentre par cette porte. Si vous continuez un tout petit peu plus loin, il y a une porte pour les personnes qui visitent le fond de diamant sans visiter le palais des armures.

Quand je suis arrivée au fond de diamant – après avoir déposé mon manteau au vestiaire –  on ne m’a pas laissé le temps de prendre un audioguide car il fallait repasser sous un portique. J’ai donc passé une heure à admirer des diamants, des saphirs, des rubis, des émeraudes, des améthystes, des bijoux, des couronnes, des lingots d’or, sans comprendre la visite guidée russe. Pour info, les groupes sont de 20 personnes max et il doit y avoir 4/5 gardiens qui patrouillent pendant les visites.

4ème déconvenue : une visite en russe alors que l’audioguide français est gratuit.

4
Vue sur le Kremlin depuis le pont du Butterfly – Broken Boussole ©

Le Palais des Armures

Par la suite, j’ai récupéré un audioguide au comptoir du palais des armures (différent donc de celui du fond de diamant). Sachez que l’audioguide en français est gratuit contre une caution de 1500 roubles (durée de la visite : 1h30). Comme à St-Pétersbourg, il faut porter des sur-chaussures.

Toujours dégoûtée d’avoir fait la visite à 500 roubles sans les explications, j’ai entamé la visite du palais des armures, le plus vieux musée de Moscou. On peut y voir les carrosses, les vêtements de cérémonie, les couronnes, ou les trônes des tsars (dont celui d’Ivan le terrible en ivoire) ainsi que l’équipement d’apparat des chevaux au rez-de-chaussée. A noter aussi, à l’étage, dans la salle de l’argenterie du 17ème au 20ème, il y a ma vitrine préférée, qui regroupe de très beaux œufs de Fabergé (sur la droite quand vous entrez dans la pièce). Pas le droit aux photos hein… Et je n’ai pas joué, dans chaque salle des surveillants veillent au grain.

Les cathédrales du Kremlin

Pour finir cette journée, j’ai visité la partie « cathédrales » : notamment la cathédrale de l’annonciation (qui servait de trésorerie aux princes et tsars), celle de l’assomption, celle de l’archange st Michel ou encore celle de la déposition de la robe vierge. L’intérieur ne vaut pas les cathédrales de St Pétersbourg, mais il y a des livrets explicatifs en français dans chacune. Il est aussi possible de visiter le palais des patriarches où de monter en haut du clocher (24 cloches) d’Ivan le Grand, pour cela il faut dépenser 250 roubles de plus.

Cliquez pour agrandir  – Broken Boussole ©

Vous pourrez aussi voir la cloche du tsar, kolokol : le morceau qui s’est décroché pèse plus de 11 tonnes, ça vous donne une idée de la taille et du poids de l’œuvre : 200 tonnes pour une hauteur et un diamètre de plus de 6 mètres !

8
La cloche du tsar – Broken Boussole ©

Ou encore le tsar pouchka : c’est une copie réduite du vrai canon de 40 tonnes. Il n’a jamais servi ! Initialement il était sur la place rouge et c’est Pierre le Grand qui l’a fait déplacer.

9
Le tsar Poushka – Broken Boussole ©

Vous pourrez apercevoir les bâtiments officiels de loin, aucun risque que vous vous approchiez, il y a des policiers et militaires partout qui vous diront gentiment de passer votre chemin 😉

Le palais du Kremlin par exemple, servait de résidence aux empereurs russes, aujourd’hui c’est la salle d’investiture des présidents russes et le lieu des cérémonies officielles de l’état.

11
Le palais du Kremlin – Broken Boussole ©

Bref, trop de déconvenues pour cette découverte du Kremlin. J’ai fait des choses bien plus intéressantes par la suite.

Longer le Kremlin depuis le Butterfly sur la Neva – Broken Boussole ©

PS : j’ai programmé la parution automatique de cet article il y a 2 jours car je suis actuellement en excursion au lac Baïkal pour quelques jours. Je ne suis pas sûre d’avoir du wifi là où je pars ! 😉

2 commentaires sur « La visite complète du Kremlin de Moscou, un petit parcours du combattant même hors saison »

  1. c ‘est vraiment magnifique ! Merci Marine de nous faire partager toutes ces merveilles au travers de ton périple. J’espère que tu vas bien et que tu résistes au froid . Bisous. Céline

    J'aime

  2. Hey ! Oui ça va, je suis habituée maintenant, mais c’est le vent qui est traître et qui fait chuter la température ressentie sous les -30… Aujourd’hui il fait -9 seulement et j’ai chaud 😀 On se reverra peut-être à AW en mars 🙂 bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s