Russie étape 3 : transport & hébergement à Irkoutsk en Sibérie orientale

C’est en pleine semaine Maslenitsa que je suis arrivée en Sibérie. Cette année, ce mardi gras slave avait lieu du 12 au 18 février, du coup j’ai mangé des crêpes tous les matins pour célébrer le retour des beaux jours 😊 Quand on est rennaise c’est pas mal !

Arriver en avion à Irkoutsk 

Et oui, du coup j’ai préféré prendre l’avion pendant 6 heures que le train pendant 4 jours pour ce premier séjour en Russie. Chaque jour du visa est précieux. J’ai pris mon billet avec la compagnie Aéroflot 1 mois avant mon départ en Russie pour 197€. Le billet était 30€ moins cher avec Ural Airlines mais le site refusait ma carte bancaire. Avant de décoller je n’ai pas pu m’empêcher de penser à l’avion qui s’est écrasé à Moscou 2 jours avant, mais le vol s’est bien passé, sans turbulence, sauf que j’ai passé mon vol à côté d’un mec qui ne voyait aucun problème à caler son coude dans mes côtes 😉Seul réconfort, on mange bien avec la compagnie Aéroflot. En 6h de vol nous avons eu un plateau repas pour le dîner, une pause café et une glace avant l’atterrissage. Pour un équivalent de 6h de vol avec Air Canada et American Airlines en 2016, on n’avait eu un verre d’eau !

1
Premier coucher de soleil sibérien – Broken Boussole ©

L’aéroport est tout petit, on dirait un peu celui de Rennes. Il n’y a eu aucun contrôle à notre arrivée, sûrement parce que c’était un vol domestique. Un conseil, ne retirez pas à la banque Sberbank à l’intérieur de l’aéroport. Pour une carte bancaire étrangère, le retrait maximum est de 5000 roubles soit 70€ ! Pensez aux frais. Les banques Raiffeisen ou Rosbank (société générale) elles, permettent de retirer 30000 roubles soit 423€ et on peut même choisir les coupures qu’on veut ! Ce conseil est valable pour les villes de St-Pétersbourg, Moscou & Irkoutsk !

Rejoindre le centre-ville d’Irkoutsk en bus/tramway 

Si votre hôtel propose une navette, il a de fortes chances pour que le tarif avoisine les 1500 roubles (21,2€). Personnellement j’ai préféré réduire le coût du transport x100 en prenant le bus n°90. J’ai juste demandé l’itinéraire le plus rapide sur Google Maps. J’avais le choix entre le tramway 4 ou le bus 90. Dans les 2 cas, un billet coûte 15 roubles, 0,2€.

2
Constructions typiques à Irkoutsk – Broken Boussole ©

Quand vous sortirez de l’aéroport, beaucoup de chauffeurs de taxi vous proposeront leurs services. J’ai dû dire non à 6-7 personnes. Dirigez vous vers le kiosque en bois situé à environ 30 mètres vers la droite. Les bus s’arrêtent là-bas. Il faut payer le billet directement auprès du chauffeur. Les locaux payent en sortant du bus, ou quand le chauffeur est à un stop ou un feu rouge. N’hésitez pas à juste prononcer le nom de votre arrêt, le chauffeur vous dira où descendre 😉

DSC01852
Promenade dans Irkoutsk – Broken Boussole ©

Comment tester 4 logements en 2 semaines… :

Réservation de base : l’auberge 52°17 Travelcenter & Hostel (Irkoutsk)

Ça faisait longtemps que je n’avais pas voyagé seule (les déménagements à l’étranger ça ne compte pas 😉). Une question s’est posée : est-ce que je suis capable de faire comme à 18/19 ans, c’est-à-dire dormir en dortoir dans une chambre mixte de 10 personnes. Et bien la réponse est claire et nette. Non. Déjà, je n’aime pas partager ma salle de bain ni mes WC. C’est bien pour ça qu’à Malte j’avais choisi une colocation avec salle de bain privée dans ma chambre. Ici, il y a 1 douche, et 2 WC dont 1 avec lavabo pour 10 personnes.

28279937_2020844711504948_453004780628685615_n
Le lit en bordel n’est pas le mien 😉 – Broken Boussole ©

C’est la pire nuit que j’ai passé depuis longtemps. J’ai le sommeil léger même avec des boules quiès. Entre le bruit à toute heure, la lumière qui reste allumée, les rots, les pets, les crachats, les ronflements, les téléphones en mode sonnerie et les vidéos regardées sur Youtube sans écouteurs, et le bordel à 7h du mat, je n’ai presque pas dormi. En plus, j’ai attendu que la meute sorte, résultat les WC et la salle de bain étaient… dans un état innommable. [Parenthèse WC : en Sibérie c’est comme en Crète, on ne peut pas jeter son papier dans les toilettes…]. Bref, avant même de prendre mon petit-déj j’ai réservé un hôtel avec chambre privée et salle de bain privée pour les 2 nuits suivantes. J’ai passé l’âge des dortoirs, j’assume.

Initialement, j’avais réservé 3 nuits ici car c’est avec eux que j’avais prévu 2 excursions autour du Baïkal. Ça n’a rien changé à mes plans. A noter : le personnel de l’auberge était très sympa et anglophone, le petit-déj était bon (kacha au riz, grande salade de fruits frais et café), et ils distribuaient des plans de la ville gratuitement. Et au final, sans que j’en fasse la demande, ils m’ont remboursé intégralement les 2 nuits annulées !

Plan de secours activé : l’hôtel Yakovlev (Irkoutsk)

J’ai donc réservé 2 nuits en dernière minute dans cet hôtel situé à 50 mètres de l’auberge 52°17. La réceptionniste ne parlait pas anglais, mais elle est très sympa. La chambre était parfaite – je me suis sentie revivre ! Une grande chambre, une penderie, un bureau et une salle de bain privée ! Le bonheur. Les chambres sont fraîchement rénovées. Le petit-déjeuner est inclus et il est énorme ! Kacha au riz, zakouski, omelette viande et légumes et crêpes !

28056321_2020844668171619_7148524552861806770_n
Une vraie chambre privée – Broken Boussole ©

Par contre comme partout en Russie, l’insonorisation est super mauvaise… Et sinon, on ne me l’avait encore jamais faite celle-là, mais quand je suis partie, j’ai descendu la clé à l’accueil, et un employé a été voir si je n’avais rien embarqué avant de me laisser partir. Franchement, j’ai une tête à voler un peignoir ou une paire de pantoufles en papier ?

Edit :

Je tiens l’explication du pourquoi ! Olga (vous en saurez plus sur cette belle rencontre dans un prochain article) m’a expliqué que même au Marriott ou au Sheraton, les employés vérifiaient systématiquement les chambres. Apparemment il n’est pas rare que des clients emmènent les serviettes de toilette surtout si elles sont blanches ou carrément les draps ! Dans son restaurant, elle s’est déjà fait piquer des couteaux et des fourchettes, et très souvent, les touristes chinois demandent s’ils peuvent emporter la serviette en tissu en souvenir ! Maintenant je comprends mieux  😉

Shramko guest house (Khuzhir)

Pendant une de mes excursions, j’ai passé 2 nuits dans la guest house d’Igor et Vera sur l’île d’Olkhon. Malheureusement j’ai dû partager ma chambre avec une slovaque qui était vraiment dé-gueu-lasse et qui n’avait aucun savoir vivre. On ne peut pas choisir les gens qui partent en excursion avec nous…

IMG_5894
Depuis mon lit 1 place… – Broken Boussole ©

Bref, à part ça, petite subtilité, il n’y avait pas de douche mais un banya, ce qui est typiquement russe. J’en parlerai lors de l’article sur l’excursion d’Olkhon 😉 Vera nous a concocté de bons repas pendant 3 jours, c’était vraiment très copieux ! Si on met de côté ma porc de colocataire, la guest house était très bien 😉

IMG_5883
Premier repas : omoul, pomme de terre, carotte, salade, concombre, pomme et gâteau maison – Broken Boussole ©
IMG_5890
Petit déjeuner typique : kacha, omelette, crêpes, pain, fromage – Broken Boussole ©
L’auberge Wanna sleep pour la dernière partie du voyage (Irkoutsk)

J’avais bien pressenti ma fatigue et mon envie de dormir seule sur la fin du voyage. Avant de partir en Russie j’avais réservé 6 nuits dans cette auberge : chambre privée avec lit double (je n’ai eu un lit double que dans 2 hôtels au total), salle de bain et toilettes en commun. L’auberge est située sur la rue Lénine, mais ma chambre donne sur le coté parking, donc je suis au calme. C’est tout ce que je veux en ce moment (c’est d’ici que j’écris mon article) 😊

28279961_2020844648171621_953590525780767244_n
En auberge on fait son lit et son ménage soi-même – Broken Boussole ©

J’en profite pour vous dire que ma paire de cuissardes m’a lâché 2 jours après mon arrivée en Sibérie. Après seulement 147 kilomètres de marche à pied en Russie… Comme quoi, la neige ça abîme vraiment vite les chaussures, même quand on les nettoie tous les soirs.  Heureusement que j’avais prévu des après-skis dans mon sac de 40L :’)

9
Panneau « J’aime Irkoutsk »  près du centre commercial 130 Kvartal – Broken Boussole ©

Les photos qui illustrent ce billet ont été prises principalement à Irkoutsk. Cette ville de 600000 habitants est surnommée le « Paris de la Sibérie » mais personnellement c’est juste mon camp de base pour les excursions. Je n’y consacrerai donc pas d’article spécifique. Néanmoins, vous pourrez facilement visiter la partie touristique d’Irkoutsk grâce à la ligne verte 🙂 Le départ de cette promenade débute près de la statue d’Alexandre III au bord de l’Angara.

1
Point de départ ! – Broken Boussole ©

Pendant ces 5 kilomètres de marche à pied vous pourrez apercevoir une trentaine de monuments comme des musées, des églises, des théâtres… Je vous avoue qu’avec la neige il est plutôt difficile de suivre la ligne, mais j’avais eu un plan dans la première auberge. Le tracé n’est pas très compliqué à retenir et il y a énormément de panneaux touristiques indiquant les choses à voir.

2
Le monument à Lénine, classique héritage du communisme – Broken Boussole ©

A gauche l’église du Sauveur, à droite la cathédrale de l’épiphanie – Broken Boussole ©

Sculptures et labyrinthe de glace dans le parc Kirov – Broken Boussole ©

DSC01842
La vue sur l’Angara depuis la promenade – Broken Boussole ©

A très bientôt pour parler de ma première excursion à Listvyanka 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s