Russie : adresses restaurants & shopping

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en Russie on peut manger à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. On peut aller au restaurant à 11h du matin ou 16h pour déjeuner. On peut même y aller pour simplement pour commander une entrée ! C’est tellement agréable ! Pour les gens comme moi qui ne mangent que 2 fois par jour en voyage, c’est aussi super pratique ! Mais mes débuts au restaurant ont été compliqués… Je peux faire du shopping, aller au cinéma ou partir à l’autre bout du monde seule, ça ne me dérange pas. Mais aller au restaurant sans personne, je trouve ça difficile, d’ailleurs je ne fais jamais de resto solo en France. Le plus dur a été de franchir le cap, mais je suis contente de l’avoir fait car sinon j’aurais raté de sublimes adresses 🙂

A noter : je ne le savais pas au début de mon voyage, mais lorsque le repas vous a plu, il convient de laisser un pourboire de 10% minimum 😉  A noter bis : n’oubliez pas qu’ici je vous montre l’intégralité de mes repas en extérieur, à petits/moyens ou grands budgets (chacun voit midi à sa porte), mais ce que vous ne voyez pas ce sont les repas sautés et les repas low cost : comme les coquillettes nature en auberge ou les 1/2 paquets de TUC en guise de dîner 😉

Se restaurer à Saint-Pétersbourg :

Bros Burritos :
C’est la première adresse que j’ai testé, et c’est un raté. J’ai commandé une quesadilla au poulet en m’attendant à la même prestation que chez Maria à Los Angeles. Résultat : poulet mal cuit, sauce sucrée écœurante, faible quantité. 4,4€ la quesadilla + la bouteille d’eau. Je ne recommande pas.

Mcdonald’s :
Et oui ! Pourquoi ? Déjà parce que j’aime aller au Mcdo et j’assume. Ensuite parce qu’il y a toujours des bornes en anglais et toujours un onglet avec les bons plans ! A titre d’exemple : un cheese ou un McChicken = 50 roubles (0,7€). En plus j’ai découvert une spécialité du Mcdo russe que j’adore : les crevettes panées qui existent en boite de 4 ou 9. A chaque fois j’y ai mangé pour 2 à 5€ maximum.

Market Place :
Une bonne trouvaille : il s’agit d’une chaine de cantine, car les russes adorent les cantines. Ici ça n’a pas de connotation péjorative et pour manger à petit budget c’est l’idéal car on paye au poids. Il y a différents « stands » : grill, pâtes, entrées, soupes, viandes, poissons, légumes, desserts. 6€ pour un pirojki à la viande, du poulet et des pommes de terre, avec une sauce tartare, un bout de pain et une bouteille d’eau. PS : après différents tests, ça n’est pas la cantine la moins chère mais c’était bon.

Ketch Up Burgers :
C’est mon coup de cœur à St Pétersbourg, du coup j’y suis allée 3 fois : pour le petit-déjeuner, pour le déjeuner et pour le dîner !

Dîner : fish and chips, cocktail vodka/citron, tarte chocolat aux marshmallows grillés (16€) – Broken Boussole ©

Les différentes cartes sont alléchantes et presque entièrement traduites en anglais. Chaque plat est pris en photo et ce qu’on vous sert ressemble trait pour trait à la photo ! Sur le menu, les prix et les quantités en grammes sont indiqués.

6
Petit-déjeuner : breakfast burger, jus d’orange pressé (6€) – Broken Boussole ©

Le lieu est branché, la déco stylée, la musique bonne et le personnel sympa. J’ai aimé tout ce que j’ai commandé et le dressage est original 🙂

7
Déjeuner : Chawarma VIP au poulet, jus d’orange pressé (11€) – Broken Boussole © 

Le Coffee Shop dans la boutique Eliseyev :
Il est possible de prendre une pause sucrée dans l’épicerie des tsars située sur l’avenue Nevski. Après ma visite à l’Ermitage, j’y ai commandé un latte et un Blueberry Night  pour 7€. Les pâtisseries font vraiment envie (moi qui préfère le salé habituellement) ! Je ne trouve pas le prix excessif pour le lieu, surtout quand on sait qu’un expresso sur l’Avenue Montaigne à Paris peut coûter 8€… 😉

8
Goûter mérité après 18 kilomètres à pied – Broken Boussole ©

Tbiliso :
Ce fut une belle découverte pour moi. Je tenais absolument à goûter des spécialités géorgiennes pendant mon séjour, on m’en avait parlé et je n’ai pas été déçue ! J’ai donc repéré un restaurant sur Google Maps correspondant à un de mes itinéraires de visite. C’est sur l’île de Petrogradskaya que j’ai trouvé mon bonheur : Tbiliso qui sert des spécialités géorgiennes et arméniennes.

Suluguny et khachapury – Broken Boussole ©

J’ai commandé un suluguny chaud, qui est un plat de tomates et fromage relevé par des épices ainsi qu’un khachapury ❤ C’est un pain avec du beurre, du fromage et un œuf ! N’en ayant jamais mangé, ma serveuse m’a proposé de me montrer comment le manger. En fait il faut mélanger toute la garniture sur le dessus du pain, puis après couper des parts. C’était délicieux et j’en ai eu pour 14€.

Se restaurer à Moscou :

Le café Pouchkine :
C’est ici que j’ai réalisé le coup du siècle… Chez Pushkin les prix à la carte sont très élevés. Je ne souhaitais pas dépenser cette somme pour un déjeuner. J’aime manger, mais à ce prix là je préfère essayer un menu dégustation dans un étoilé en France en famille ou entre amis. N’oublions pas que je voyage seule, du coup la chaise en face est vide… ça n’est pas très convivial 😉 Je savais qu’il existe une toute petite carte qui s’appelle Business Lunch (on ne vous la donnera que sur demande). Ce type de menu est courant en Russie. On y propose seulement quelques entrées, plats et soupes.

11
Salade Olivier chez Pushkin – Broken Boussole ©

Et là, 4 choix sont possibles : le service en 2 ou 3 plats, avec ou sans vin. J’ai choisi le service en 2 plats avec un verre de blanc, en prenant une salade Olivier au poulet et écrevisses, un classique russe, et des raviolis de bœuf Stroganov à l’encre de seiche avec purée, oignons frits et émulsion de champignons. C’était délicieux, surtout le plat que j’ai trouvé à tomber. Le café m’a été offert.

12
Raviolis au bœuf Stroganov – Broken Boussole ©

Vu le tarif, je me suis fait plaisir et j’ai choisi un dessert à la carte (le Grand Eclair – qui n’a pas volé son nom !) accompagné d’un verre de citronnade. L’addition ? 23€ ! A titre d’exemple, à la carte le plat de filet mignon coûte 43€… ça vous laisse imaginer à quoi peut ressembler une addition ici.

13
La fourchette fait la taille d’une fourchette normale. Grand Eclair quoi, c’est pas du fake 😉 – Broken Boussole ©

A noter : le temps d’attente est assez long, je suis restée 2 heures ! Et l’ambiance est très très guindée, un peu trop pour moi personnellement. Pourtant j’ai l’habitude de m’adapter à ce genre d’endroit. Donc ça peut déranger certaines personnes. Mais je suis contente d’avoir franchi le seuil du café Pouchkine 😉

Stolovaya 57 :
Oui, une nouvelle cantine et une bonne ! Celle-ci se trouve à l’intérieur du Goum sur la place Rouge. Attention l’adresse est très connue et à partir de midi il y a une très longue file d’attente, mais ça vaut le coup. Ce jour-là, avec une entrée typique (hareng en fourrure), des pâtes à la crème et aux champignons, un morceau de pain et une bouteille d’eau : 4€.

Starlite Diner :
Un diner américain en plein Moscou, ça m’a tenté. Il y en a plusieurs dans la capitale, mais j’ai testé celui situé à coté du Parc Gorki. La déco est à 100% dans le style US, avec des tables en formica, des dalles en carreaux blancs et noirs au sol, des banquettes rouges à paillettes… j’ai commandé une pink lemonade parce que c’était moins cher qu’une bouteille d’eau, et un blue bacon cheeseburger. C’était bon mais sans plus. Tarif : 12,5€ pourboire inclus car ici le service n’était pas inclus. Lisez bien votre ticket.

Il Forno :
Il s’agit d’un des restaurants du Radisson Royal. Ici personne ne parlait anglais mais le menu était traduit. A ce moment de mon périple, j’avais une furieuse envie de pizza et d’une bonne. Le cadre est sympa et le restaurant est situé juste à coté de l’embarcadère de la flotte Radisson. La carte propose toutes sortes de tarifs, et on peut y manger pour un prix raisonnable. Pour ma part, étant une habituée des pizzas classiques, j’ai voulu goûter une pizza inédite.

16
La meilleure pizza russe – Broken Boussole ©

J’ai commandé celle à la truffe, feta & champignons blancs. Verdict : Pâte fine et croustillante, bonne garniture et un peu de truffe. J’ai mangé au martini… Comme d’habitude, certains alcools ou certaines boissons sucrées, sont moins chers qu’une bouteille d’eau. Le service était attentionné. En plus bonne surprise à l’addition. J’ai eu une réduction de près de 263,8 roubles parce que j’ai payé avec une MasterCard. Addition finale : 23€.

Se restaurer à Irkoutsk :

Ici j’ai mangé plusieurs fois dans le food court du centre commercial 130 Kvartal. J’ai testé Rokket Pizza mais le très mauvais accueil ne m’a pas donné envie d’y retourner (5€ pour 2 parts de pizza, un dessert et une bouteille d’eau) et le KFC car ils servent un menu business lunch à 2,9€ (1 bouteille de Pepsi, un wrap, 2 tenders et une petite frite). Vous voulez un bon plan ? 12 centimes le paquet de 400 grammes de coquillettes au supermarché 😉

Pour 8€, j’ai mangé une bonne pizza avec un Ice Tea chez Papa John’s. Si vous avez une carte SIM russe, vous pourrez vous faire livrer directement à l’hôtel 😉

Mais j’ai aussi eu un coup de cœur pour un très très bon restaurant : le Figaro. Ce restaurant dont on m’a vanté les mérites se trouve au croisement des rues Lénine et Marx. La réputation du lieu n’est plus à faire, et il faut normalement réserver. Comme pour tout le reste, j’y suis allée la fleur au fusil un mercredi soir. Même sans réservation l’accueil a été chaleureux et j’ai pu avoir une table près de la fenêtre malgré une salle bien remplie parce que j’étais seule. Après avoir étudié la carte, j’ai commandé un verre de martini (vous savez pourquoi) puis j’ai choisi les fettucine aux crevettes, sauce au crabe, pignons de pain, tomates et roquette. Pendant le repas j’ai eu 3 serveurs différents (dont la propriétaire Olga, mais ça je ne le savais pas encore !), et on m’a offert de très bons zakouskis avec mon apéritif ! Puis mon assiette est arrivée. C’est bien la première fois que j’ai aimé la roquette dans un plat ! Les saveurs étaient exquises ! J’en aurais bien recommandé une autre assiette !

19
Les pâtes c’est la vie… ❤ – Broken Boussole ©

Pour la suite, j’ai voulu commander la trilogie au chocolat en dessert. Malheureusement il n’y a en avait plus, je me suis donc rabattue sur la tarte au caramel, gelée de passion, pop corn caramélisé & glace noix de pécan et caramel. A ce moment Olga, m’a demandé d’où je venais et pourquoi j’avais choisi son restaurant (dans un anglais impeccable !). On a discuté 5 minutes, figurez-vous qu’elle comprend le français 😉 J’en ai profité pour lui dire que je souhaitais réserver pour un petit-déjeuner dans la semaine. Elle m’a conseillé de venir le vendredi en m’indiquant qu’elle serait là. Un autre serveur m’a apporté une verrine sucrée avant que mon dessert arrive. Je l’ai mangé en 2 minutes chrono… C’était délicieux ! Puis un nouveau martini m’a été apporté par Olga : « c’est la maison qui invite ». J’ai été très surprise mais contente : j’ai été bien accueillie, les plats étaient délicieux, le service attentionné et en plus on m’offrait un verre. J’aime autant vous dire que j’ai laissé un pourboire…

20
La (petite) tarte caramel – Broken Boussole ©

A ce moment là, moi qui rédige de petites notes dans mon téléphone quand je teste des restaurants, j’avais déjà écrit en majuscules que je recommandais fortement le Figaro. Et c’était avant que j’y prenne mon petit-déjeuner… La petite histoire que je vais vous raconter, je l’ai publié sur Facebook sous le titre « Hospitalité russe », sur un groupe de voyageuses. A ce jour elle a récolté plus de 608 likes.

Le vendredi matin, je suis retournée au Figaro, comme prévu. J’avais hâte car j’avais regardé la carte sur le site internet, et le petit-déjeuner anglais m’avait tapé dans l’œil. Un serveur est venu prendre ma commande et quelques minutes plus tard, Olga est arrivée avec ses filles – que j’avais croisé mercredi soir. Elle est venue s’installer à ma table, a demandé à l’un de ses employés de lui servir un café et des crêpes, puis m’a demandé de lui raconter mon histoire. Nous avons discuté en tête à tête (en anglais) pendant plus de 2 heures de tout et n’importe quoi. De politique, de culture, de gastronomie, de voyage, de famille, d’études… Nous avons comparé nos différentes expériences, nos pays. Et au final, nous avons échangé nos coordonnées. Tout en discutant j’ai savouré mon petit-déjeuner : œufs aux plats, fricassée de champignons, pommes de terre sautées, effiloché de porc et bacon, tomate…

21
Petit déjeuner au Figaro – Broken Boussole ©

Puis pancakes à la banane grillée ! Un vrai régal ! Au bout de 2 heures, Olga m’a dit qu’elle devait commencer à travailler et m’a demandé si je voulais un autre café. J’ai ri et je lui ai dit que j’allais peut-être en commander un autre. Au moment de se dire au revoir, elle m’a dit « le petit-déjeuner est pour moi, je tiens à t’inviter, c’est ça l’hospitalité russe ». Que vous dire de plus ? Même si le petit-déjeuner n’avait pas été offert, rien que le fait de pouvoir discuter librement comme ça pendant 2 heures était génial ! Cette parenthèse ne fait que confirmer mon opinion sur les russes et la Russie : c’est un très très beau pays ou j’ai rencontré de très belles personnes ❤ J’ai donc simplement quitté l’établissement en laissant un gros pourboire.

22
Pancakes à la banane ❤ – Broken Boussole ©

Shopping à St-Pétersbourg :

A St-Pétersbourg, j’ai réalisé mes achats sur l’avenue Nevski.

Depuis quelques années, je ramène toujours un petit objet de chaque ville que je visite, ma petite collection est kitsch mais je l’aime 🙂 Aussi, j’ai craqué sur les œufs de Fabergé miniatures. J’en ai vu en vente au musée Fabergé pour 4500 roubles (65€) ou dans l’église St Sauveur sur le sang versé pour 2250 roubles (32€) ! Sauf qu’on parle d’un œuf qui fait la taille d’un dé à coudre. Après de longues recherches, j’ai trouvé mon bonheur pour 950 roubles (13€) dans les couloirs du métro sur l’avenue Nevski. La différence de prix est importante mais mon souvenir est de bonne qualité !

23
Dans le musée Fabergé – Broken Boussole ©

Dans la Maison du livre, il y a également beaucoup de souvenirs pas chers et faciles à ramener : magnets, cartes postales, calendriers, bloc notes, pins, drapeau, mug de Poutine, peluches… Il y a vraiment du choix !

A part ça, pour les personnes qui cherchent un bonnet ou une chapka « comme les russes » (pas la chapka pour touriste de toutes les couleurs vendue à 500 roubles sur les marchés) je vous conseille Moda Mekha qui se situe au 2ème étage du shopping mall à Gostiny Dvor. J’y suis venue 3 jours après mon arrivée en Russie. Je marchais environ 10/15 kilomètres par jour dehors pendant mon voyage. Avec un simple bandeau, j’avais l’impression d’avoir la tête dans un étau à cause du froid… La chapka que j’ai acheté m’a sauvé ! Mes marches ont été beaucoup plus agréables, sinon confortables. Et en Sibérie, je n’aurais pas pu tenir sans !

Shopping à Moscou :

Pour du shopping de luxe, je vous conseille le Goum sur la place Rouge et pour un shopping plus abordable le centre commercial Evropeyskiy.

25
Le GOUM – Broken Boussole ©
24
Le genre de boutique présente dans le goum – Broken Boussole ©

Quant aux souvenirs, vous aurez énormément de choix au marché Izmaïlovo 😉

26
Dans les allées du marché – Broken Boussole ©

Shopping à Irkoutsk :

J’ai fait un tour dans le centre commercial 130 kvartal, qui rassemble des marques internationales ou le centre « Passage » pour voir des marques locales.

27
Dans le 130 Kvartal – Broken Boussole ©

PS : comme toutes les bonnes choses ont une fin, j’écris cet article depuis la Bretagne 🙂 Le voyage de retour a été long et le décalage horaire violent 😉

3 commentaires sur « Russie : adresses restaurants & shopping »

  1. Allô !
    Je trouve très interessant tes commentaires et les photos sont très belles!!!
    Continue de nous faire voyager par le biais de ton blogue.
    Bonne continuité

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s