Devenir soigneur d’un jour au zoo de la Flèche, une superbe expérience dans la Sarthe

Après 3 mois sans voyage, je comptais partir quelques jours en city trip européen. Puis j’ai finalement décidé de vivre une expérience peu banale en France : tout est dans le titre 🙂

J’ai déjà vu quelques épisodes d’une saison au zoo sur France 4, le tournage se déroulant au zoo de la Flèche, je savais qu’il y avait des lodges permettant de dormir au plus près des animaux dans un décor savamment conçu. Dans un premier temps, j’ai voulu réserver un lodge. Raté exceptionnel de ma part : j’ai essayé de booker mon séjour 15 jours à l’avance alors que la quasi-totalité des lodges est full jusqu’en décembre 2018, et l’Arctic Lodge (qui permet de dormir près des ours polaires) est complet jusqu’à la première semaine de janvier 2020 ! Autant vous dire qu’il vaut mieux s’y prendre très à l’avance pour dormir au zoo (des mois, ou des années à l’avance) 😉

3
Arctic Lodge, le royaume des ours polaire, réservé jusqu’en janvier 2020 ! – Broken Boussole ©

Par contre, j’ai découvert que le zoo proposait une expérience très intéressante : Keeper for a day, qui permet de devenir soigneur d’un jour et de découvrir les coulisses du parc. Quand on a voulu devenir cavalier pro et véto pendant 10 ans… 😉 Au programme : préparation des repas, nettoyage des enclos, observation des animaux, distribution de nourriture… On choisit également le créneau (matin ou après-midi) et les 2 secteurs animaliers que l’on souhaite découvrir parmi les combinaisons suivantes :

  • Carnivores/Herbivores
  • Carnivores/Reptiles
  • Carnivores/Primates
  • Carnivores/Oiseaux
  • Primates/Herbivores
  • Primates/Oiseaux

J’ai choisi la combinaison Carnivores/Primates en matinée et surtout en semaine en basse saison ! J’ai hésité avec les herbivores mais j’avais l’espoir de pouvoir approcher de près les makis catta si je prenais primates 😉 Impossible bien sûr de savoir à l’avance car les plannings des soigneurs changent tous les jours et à tout instant. Surprise donc 🙂

Le Kyriad, plus classique qu’un lodge mais un hôtel sympa – Broken Boussole ©

Le rendez-vous étant fixé le lundi 17 septembre à 8h15, j’ai décidé de passer la nuit au Kyriad de la Flèche, la veille. Il est situé à 10 minutes en voiture du zoo, la chambre est sympa, et la literie très confortable. A proximité immédiate de l’hôtel, il y a un Leclerc, un Mcdo et un Buffalo. Pratique. J’ai donc quitté l’hôtel à 8h00 du matin pour rejoindre le zoo.

4
Le point de rendez-vous face à l’entrée, à 8h le parc est fermé au public – Broken Boussole ©

Face à l’entrée, un parasol en bois ainsi qu’une pancarte m’attendait. Il n’y a que 4 personnes maximum par session + le soigneur. J’ai rapidement rencontré Christine et Frédéric, un couple qui passerait une partie de la matinée avec moi. Une partie seulement puisqu’ils ont choisi la combinaison carnivores/oiseaux. C’est la 2ème fois qu’ils participaient à Keeper for a day. Puis, Mallaury notre soigneuse est arrivée pour nous guider vers un bâtiment baptisé « Keeper for a day ».

5
Un bâtiment dédié aux keeper d’un jour – Broken Boussole ©

C’est dans une ambiance cosy que nous avons fait les présentations autour d’un buffet d’accueil (jus d’orange, café, eau, gâteaux…). Nous avons signé une décharge (obligation d’avoir plus de 8 ans, de ne pas être enceinte, ni malade, ni enrhumé, ni allergique à la paille, au foin… et d’avoir une responsabilité civile) avant d’écouter les consignes de sécurité.

6
Idéal pour une collation avant et après les activités – Broken Boussole ©

Ici vous pourrez laisser vos sacs à dos et sacs à main en toute sécurité puisqu’il y a des casiers et que le bâtiment est fermé à clé. Il y a également des toilettes et une cabine pour pouvoir se changer après l’activité. Quand on réserve sur internet, il est précisé d’avoir une tenue adaptée et interdiction de venir pieds nus. Perso, je suis arrivée en tenue de running avec des baskets, impeccable puisqu’on nous a fourni un t-shirt ainsi qu’une parka « Keeper for a day ». Indispensable étant donné qu’on entre dans les bâtiments interdit au public.

Après l’équipement, le planning ! Mallaury nous a annoncé le programme au niveau des animaux : lions blancs, guépards, loris arc-en-ciel, maki catta (vœu exaucé), gibbons et mandrills 🙂

Nous avons commencé par rejoindre l’enclos des lions blancs afin de ratisser les feuilles dans l’enclos et ramasser les mierdas (j’avais fait la litière du chat la veille, c’était quasiment pareil ;)) Pendant ce temps-là, Jabu et Nikita dévoraient des poulets dans le bâtiment clos. Nous avons ajouté un enrichissement dans l’enclos avant de le quitter : confiture de fraise à léchouiller un peu partout. Après nous avons pu entrer côté cage pour voir les fauves de beaucoup plus près avant qu’ils ne ressortent à l’extérieur. L’occasion d’entendre les murs vibrer sous les grondements de Jabu.

7
Nikita, la lionne, en pleine pose après son repas du matin – Broken Boussole ©

Par la suite, nous avons rejoint les coulisses et notamment la réserve alimentaire. Les stocks de viandes, légumes et granulés sont ici.  1 soigneur passe la journée à préparer tous les repas à tour de rôle (4 personnes seulement sont formées à ce poste). Le régime alimentaire de chacun est consigné dans un cahier et sur des tableaux.

8
Quelques préparations – Broken Boussole ©

Par exemple le lundi, Nikita à le droit à 3 poulets et Jabu à 5. Les ocelots ont le droit à 12 poussins par individus et les loups à ½ lapin. Les soigneurs connaissent aussi la taille de coupe de chaque fruits/légumes en fonction des espèces.

Ici nous avons préparé le repas des Mandrills : kiwis, courgettes et orange. Devinez ce qu’ils aiment le moins ? Ouais ouais, c’est bien la courgette 😉 Dans le même temps nous avons récupéré une pomme pour les makis catta et quelques poussins pour les guépards.

9
Mission cuistots ! – Broken Boussole ©

Après la préparation, nous avons rejoint la serre des loris arc-en-ciel. Je n’ai pas choisi la thématique oiseaux, donc j’ai eu de la chance car les loris sont vraiment magnifiques et l’expérience dans la volière était très drôle.

10
Les loris arc-en-ciel – Broken Boussole ©
11
Bon appétit les loris 🙂 – Broken Boussole ©

Chacun avait un bol rempli de nectar dans la main, dès que nous sommes entrés ils sont tous venus « sur » nous. Les bras, les mains, le bord du bol…

12
C’est moi qui sert le petit-déj 🙂 – Broken Boussole ©

Plutôt classique comme perchoir, par contre ils ont aussi fortement apprécié mes cheveux (heureusement pas de drame merdique ;)) et… mon iPhone… J’ai quand même pu faire quelques vidéos sympathiques 😉

Vidéo du goûter des perroquets australiens, écoutez les sons 😉 – Broken Boussole ©

Après cette pause colorée direction les guépards, pour un goûter plus carnivore. L’occasion de pouvoir discuter de ces félins et de les voir de plus près 🙂

Goûter des guépards – Broken Boussole ©

Vous saviez déjà que le guépard était rapide et capable de courir à plus de 100 km/h mais saviez-vous qu’il ratait ses prises 8 fois sur 10 ?

14
Félin noir et blanc – Broken Boussole ©

Plus haut j’ai expliqué que j’aurais adoré voir les lémuriens de Madagascar, plus précisément les makis catta. Pour la suite de la distribution des goûters j’ai eu la chance d’aller sur l’île Nosy Komba pour donner des petits morceaux de pommes aux makis cattas. Dès qu’ils ont vu la nourriture, ils nous ont sauté dessus pour venir s’installer sur nos épaules et réclamer à manger. J’en ai eu 2 sur le même bras, et bien ça pèse son poids 😉 Ils sont extrêmement doux quand ils attrapent la nourriture, que ce soit avec les pattes ou les dents. J’ai adoré leur comportement : ils s’installent face au soleil, lèvent les bras et ferment les yeux !

17
En pleine séance collective d’adoration du soleil ! – Broken Boussole ©

En malgache, le mot lémurien signifie adorateur du soleil, on comprend pourquoi 😉 Par contre, ces lémuriens sont très menacés par le braconnage et la déforestation, et vivent exclusivement sur l’île de Madagascar…

18
Un vrai mannequin ! – Broken Boussole ©

Autre point très important, la soigneuse nous a expliqué qu’il ne fallait pas les caresser. L’odeur que l’on répand sur le dos ou la tête d’un lémurien est très dangereuse pour sa sécurité… Il ne peut pas se débarrasser de l’odeur dans ces zones. Il y a quelques temps, un des lémuriens a été attaqué par tout le clan à cause de ça. La bagarre a été tellement violente que le lémurien a dû être amputé… Une raison de plus de respecter ce qui est expliqué sur les panneaux. (Idem pour les chimpanzés ou l’ours polaire).

19
Alors on les laisse monter sur nos épaules, mais on ne touche pas 🙂 – Broken Boussole ©

Après ce magnifique moment, j’ai nettoyé les loges des makis, puis j’ai donné le goûter aux gibbons et aux mandrills d’un peu plus loin.

20
Bon appétit les mandrills – Broken Boussole ©

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, l’expérience s’est achevée vers 12h15, après 4 heures dans les coulisses du zoo. Nous avons rejoint le bâtiment des keepers. Autour d’un jus d’orange, nous avons reçu un diplôme, un atlas des animaux du zoo, un stylo, un T-shirt Keeper for a day ainsi qu’un plan du parc et les horaires des activités. L’après-midi vous pouvez rester jusqu’à la fermeture (le prix de l’entrée est inclus) et profiter des spectacles et autres animations, ce que j’ai fait. Bien sûr, l’expérience « Keeper for a day » a un prix. 195€, c’est la somme que j’ai payé pour vivre ce moment privilégié au zoo. Mais je ne regrette absolument pas mon achat ! 🙂 En plus, 32 degrés et un soleil éclatant à la mi-septembre, c’est un plus indéniable pour vivre un moment pareil 😉

On peut sortir et rentrer dans le zoo autant de fois que l’on veut, il suffit de se faire un tampon sur la main dans la boutique. J’ai donc été déposer mes affaires dans la voiture. Concernant la nourriture, je ne peux pas vous donner mon avis puisque je n’ai pas mangé, mais le 17 septembre, 1 seul point de restauration est ouvert, il s’agit du self. Les snacks sont fermés.

J’ai consacré mon après-midi à visiter l’intégralité du parc, en commençant par les félins comme les tigres de Sumatra, les tigres blancs et les panthères noires.

Tigre de Sumatra, tigre blanc, panthère noire, cliquez pour agrandir – Broken Boussole ©

Mais également les loups de l’Arctique.

La meute en action – Broken Boussole ©

La grotte des chauve-souris et le vivarium ne m’ont pas franchement emballé mais j’y suis allée quand même 😉 J’ai également aperçu les éléphants ainsi que les girafes, les hippopotames et les rhinocéros indiens dans la plaine asiatique.

Éléphant, girafes et rhinocéros, cliquez pour agrandir – Broken Boussole ©

J’ai aussi eu la chance d’apercevoir un panda roux en pleine sieste avant de rejoindre le spectacle d’oiseaux en vol libre, pour admirer les faucons, aigles et autres vautours.

Aigles et aras sur ces clichés, cliquez pour agrandir – Broken Boussole ©

Pour terminer ma visite en apothéose, je suis retournée vers Yukon Valley pour tenter d’apercevoir les grizzlis, qui s’étaient cachés toute la journée. J’ai eu la chance d’en voir 2 dans l’eau et un juste derrière la baie vitrée souterraine.

32
Grizzli à 2 mètres ! – Broken Boussole ©

Je me suis dit qu’après un coup de chance pareil, peut être que l’ours polaire Taïko profiterait du spectacle des otaries pour sortir lui aussi se baigner loin de la foule.

31
Le spectacle des otaries – Broken Boussole ©

Jackpot ! Il était là, et j’ai passé 20 minutes dans les gradins à l’admirer. 🙂 C’est hyper impressionnant.

33
Taïko – Broken Boussole ©
34
Se sentir ridiculement petit face à un ours polaire – Broken Boussole ©

En bref, la dernière fois que je suis venue au zoo de la Flèche je devais avoir à peu près 10 ans (merci maman), j’ai quand même reconnu 2 zones, celle des girafes et celle des aras. Mais apparemment le zoo a beaucoup changé, notamment grâce à une saison au zoo, aux lodges ou encore au animations keeper, puisque les apports financiers ont permis de créer toute la plaine asiatique. La charte esthétique du parc est sympa, tout est arboré, ombragé, il est vraiment agréable d’y déambuler, et personnellement, je recommande vivement l’expérience de keeper 😉

Sur ce, je vous laisse avec une petite vidéo de Taïko pour finir cet article. Bonne journée 😉

2 commentaires sur « Devenir soigneur d’un jour au zoo de la Flèche, une superbe expérience dans la Sarthe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s