Nouvel-an à St-Pétersbourg : budget & bonnes adresses

Pour acter la fin d’une année compliquée, j’avais décidé au mois d’octobre que je passerai le nouvel-an à l’étranger et en Russie. Notamment parce que depuis quelques mois, il n’est plus nécessaire de payer un visa pour se rendre à Saint-Pétersbourg ! Et accessoirement parce que j’avais adoré cette ville, découverte lors de ma traversée de la Russie en 2018. Les articles sont disponibles ici : St-Pétersbourg, Moscou, la Sibérie.

J’avais donc prévu un départ solo puis je me suis dit qu’un nouvel-an mère/fille pourrait être une bonne idée. Autant faire profiter à la famille de mes compétences en organisation de voyages et en russe #Lol. Le voyage étant validé après 25 secondes d’argumentation, j’ai acheté les billets d’avion & réservé un hôtel début octobre. Soit  presque 3 mois à l’avance.

1
La cathédrale Notre-Dame de Kazan – Broken Boussole ©

Démarches : comment obtenir le e-visa gratuit pour Saint-Pétersbourg ?

En 2018, j’avais payé une agence pour qu’elle fasse toutes les démarches administratives pour obtenir le visa sans que je me déplace puisque j’habitais à Malte à cette époque (à lire ici). La bonne nouvelle c’est que depuis le mois d’octobre 2019, si vous restez moins de 8 jours dans la région de St-Pétersbourg, vous pouvez demander un e-visa directement en ligne sur le site officiel et c’est gratuit ! Attention, le site n’est disponible qu’en russe ou en anglais.

2
Depuis les rives de Petrogradskaya – Broken Boussole ©

Demander le e-visa pour St-Pétersbourg :

La demande de visa doit se faire au plus tôt, 20 jours avant votre arrivée en Russie et au plus tard à J-4. Le process est simple et rapide :

Il faut d’abord sélectionner votre nationalité et la région que vous voulez visiter (le e-visa est déjà en place dans d’autres régions russes). Vous créez un compte en mettant votre adresse email et en créant un mot de passe. Important : notez sur un papier le numéro de l’application ID en haut à gauche, c’est ce qui vous permettra de suivre l’avancée de votre demande de visa.

  • Etape 1 : complétez vos données perso : nom(s), prénom(s), sexe, âge, lieu de naissance
  • Etape 2 : renseignez l’objet de votre visite (tourisme, affaires…), la région visitée, la date à laquelle vous allez atterrir en Russie, ainsi que l’adresse de votre hébergement. On vous demande également si vous êtes déjà venu en Russie, si oui combien de fois et quelle était la date de votre dernier séjour.
  • Etape 3 : votre numéro de passeport, la date d’émission et d’expiration
  • Etape 4 : votre adresse en France, et les coordonnées de votre employeur
  • Etape 5 : on vous demande si vous avez de la famille en Russie
  • Etape 6 : ajoutez votre photo. Pour la petite astuce, pas besoin de payer le photomaton, une photo prise avec un téléphone portable devant une porte blanche suffit. On l’a fait 😉
  • Etape 7 : vérifiez bien le résumé de votre demande, la moindre erreur vous empêchera de quitter le territoire français et/ou d’entrer sur le territoire russe. Avant l’embarquement les hôtesses vérifient vos visas & passeports car le e-visa fonctionne depuis 3 mois seulement, et de très nombreuses personnes n’ont pas pu passer le contrôle à St-Pétersbourg car le formulaire de demande du visa était mal complété. S’il y a une faute de frappe, d’accent, une erreur de date, si vous êtes veuf-ve ou marié(e) et que c’est écrit sur votre passeport mais pas sur le visa, c’est retour en France direct… Aucune négociation possible. Et d’après Air France, ça arrive presque tous les jours, donc attention.

Pour info, j’ai fait la demande de visa le jeudi 19 décembre. Normalement, on reçoit directement le e-visa par mail sous forme de PDF quand il est approuvé. Le 24 décembre je n’avais toujours pas de réponse. Je me suis alors connectée sur le site officiel, en utilisant mon n° d’application ID. J’ai vu que ma demande était déjà approuvée, et j’ai pu cliquer sur « envoyer le visa à mon adresse mail ». Idem pour le visa de ma mère.

[NB : sachez qu’en arrivant à l’aéroport français, même si vous n’avez qu’un bagage à main, vous ne pourrez pas imprimer votre carte d’embarquement. Il faut obligatoirement passer par le guichet afin que votre visa soit vérifié !]

3
Sur les toits de la Cathédrale St-Isaac – Broken Boussole ©

Choisir l’assureur pour son voyage en Russie :

Ce e-visa est à imprimer en couleur sur une feuille A4 et à présenter à votre arrivée en Russie avec votre assurance. L’assureur doit être agréé par la Fédération de Russie.

Pas de panique pour cette partie. Après de nombreuses navigations sur internet, j’ai trouvé une assurance russe en ligne qui vous permet d’obtenir le précieux sésame en moins de 5 minutes par mail : Cherehapa. Le site est disponible en anglais. Il suffit de renseigner les dates de votre séjour, le nombre de personnes couvertes pour le voyage, ainsi que les noms/prénoms/date de naissance des personnes qui voyagent. Tarif ? 8€ par personne.

Ça y est, la corvée administrative est finie 😉

4
L’île de la Nouvelle-Hollande – Broken Boussole ©

Quel budget pour 6 jours à Saint-Pétersbourg pendant une période ultra touristique ?

Qui dit nouvel-an, dit vacances scolaires. Qui dit vacances scolaires (françaises ET russes), dit tarifs plus élevés. Pourtant, le budget n’a pas dépassé 1000€ par personne, malgré un hébergement en hôtel 5 étoiles sur l’avenue Nevsky, un restaurant par jour et de nombreuses visites payantes chaque jour (ballet, musées, cathédrales…).

Vidéo – Envie de patiner ?  – Broken Boussole ©

Pour une fois je triche un peu. Je vais établir le budget par personne et par poste, mais j’ai eu le droit à un beau cadeau de Noël, puisque ma mère a décidé de m’offrir le séjour sur place. J’ajoute également que le budget pourrait être moins élevé (en 2018, j’en avais eu pour 121€ les 6 nuits à l’hôtel Golden Age qui était très bien aussi, bien sûr j’étais partie hors-saison).

6
Réveillon du Nouvel-an & décos de Noël – Broken Boussole ©
BUDGET TRANSPORT = 376€ par personne
  • 730€ les billets d’avion A/R Paris/St-Pétersbourg
  • 22€ de tickets de bus / tram / métro sur place
7
En attendant le métro russe – Broken Boussole ©
BUDGET HÉBERGEMENT = 377€ par personne
  • 754€ les 6 nuits au Radisson Royal Hôtel sur l’avenue Nevsky, petit-déjeuner inclus

Je dois avouer que le 5 étoiles de Dubaï et son petit-déjeuner étaient plus wahou que celui de St-Pétersbourg. Ok ils proposent du caviar rouge et du mousseux au petit-déj mais ça ne fait pas tout, les gaufres du Jumeirah étaient meilleures 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Royal Radisson Hôtel, chambre & petit-déjeuner – Broken Boussole ©

NB : il est drôle de constater qu’en 2018 je n’avais jamais payé l’enregistrement dans aucun des hôtels/auberges fréquentés, mais apparemment dans un 5 étoiles, le service est payant : 350 roubles (5€) / personne. Par contre on note l’accueil à la réception avec du champagne 😉

BUDGET RESTAURANTS = 105€ par personne

Pendant ce séjour, en plus du petit-déjeuner à volonté à l’hôtel, nous avons testé le café Singer, situé à l’étage de la maison du livre. Nous avons déjeuné au restaurant Russian Vodkaroom ainsi que chez Ketch Up. Nous avons également diné chez Pelmenya et au Chacha restaurant 🙂

11
L’île de la Nouvelle-Hollande toujours, un vrai coup de cœur ! – Broken Boussole ©

Sachez qu’il est d’usage de laisser entre 10% et 15% de pourboire lorsque le service n’est pas compris.

BUDGET ACTIVITÉS = 114€ par personne

On a fait énormément de visites et d’activités pendant ce séjour, presque toutes payantes, forcément quand on voit le tarif en roubles, ça fait peur, mais quand on fait la conversion, ça rassure 😉

  • 6000 roubles / 87€ = 2 billets pour le ballet « Cendrillon » au théâtre Mikhaïlovsky
  • 1400 roubles / 20€ = 2 billets pour le Palais Yusupov
  • 1400 roubles / 20€ = 2 billets pour le musée de l’Ermitage
  • 1100 roubles / 16€ = 2 billets pour la cathédrale St-Isaac + la colonnade
  • 1100 roubles / 16€ = 2 billets pour la cathédrale Sts Pierre & Paul
  • 940 roubles / 14€ = 2 billets pour le festival des sculptures de glace
  • 900 roubles / 13€ = 2 billets pour le musée des jeux d’arcade soviétiques
  • 900 roubles / 13€ = 2 billets pour le musée Fabergé
  • 700 roubles / 10€ = 2 billets pour le musée Soviet Lifestyle
  • 700 roubles / 10€ = 2 billets pour la cathédrale Saint-Sauveur sur le sang versé
  • 600 roubles / 9€ = 2 billets pour le musée Kunstkamera
  • Gratuit = 2 billets pour la cathédrale Notre-Dame de Kazan
  • Gratuit = 2 billets pour le musée de la vodka
12
Nevsky Avenue, très tôt un lendemain de réveillon 😉 – Broken Boussole ©

Pour la petite histoire, je souhaitais retourner voir un ballet au théâtre Mariinsky, car j’ai eu l’occasion d’assister à une représentation de « La Bayadère » là-bas en 2018. Initialement séduite par la programmation (forcément, en décembre/janvier en Russie c’est Casse-Noisette),  j’ai aussitôt été freinée par les tarifs. 142€ la place centrale dans le 1st circle. J’ai donc décidé de réserver « Cendrillon » au théâtre Mikhaïlovsky pour 43€ la place centrale dans le 1st circle. Et c’était très bien aussi 😉

Au total ce séjour aura coûté l’équivalent de 972€ par personne.

Carnets d’adresses restaurants & shopping : les bons restaurants de Saint-Pétersbourg

Le Café Singer au 28 avenue Nevsky 

Commençons par la première découverte : le café Singer. Bien sûr je l’avais aperçu lors de mon premier séjour car il est situé dans la maison du livre, à l’étage, et offre une vue imprenable sur la cathédrale Notre-Dame de Kazan.

15
D’ici, la vue sur la cathédrale est top 😉 – Broken Boussole ©

Après 15 minutes d’attente, nous avons eu une table non loin d’une fenêtre (les tables les plus proches de la fenêtre étant très souvent réservées). Pour ce goûter nous avons commandé 2 chocolats chauds, 1 napoléon et 1 tarte au citron. Les pâtisseries ne valent pas celles de Pierre Hermé mais par contre le chocolat chaud vaut clairement le détour 🙂

16
 Le goûter du 1er janvier 2020 – Broken Boussole ©

Tarif pour 2 chocolats, 2 pâtisseries et 10% de pourboire = 1400 roubles (20€). Pas donné, mais vous payez l’emplacement et la vue.

Le restaurant Pelmenya au 25 fontanka river embankment 

C’est une très bonne adresse pour se faire clairement « péter le bide » ! Ce restaurant propose des ravioles russes, géorgiennes, ukrainiennes, italiennes ou encore japonaises. Le seul hic, c’est qu’il faut prendre son mal en patience pour y manger sans réservation. Apparemment il est conseillé dans plusieurs guides (français et italiens d’après ce que j’ai vu sur place). Résultat : 50 minutes d’attente debout dans l’entrée avant d’avoir une table. Mais franchement aucun regret 🙂

17
Des khinkali frits, j’en rêve encore ! – Broken Boussole ©

Ici, pour 10 khinkali frits au fromage (ravioles géorgiennes), 5 vareniky au fromage, tomates, basilic (ravioles ukrainiennes), un dessert, une bouteille de rosé et 10% de pourboire, l’addition s’élève à 2310 roubles (34€).

18
Dessert sucrée et vareniky – Broken Boussole ©

En gros, je conseille fortement cette adresse 🙂 En plus c’est situé juste à côté du musée Fabergé, un autre incontournable !

Le restaurant Russian Vodkaroom au 4 boulevard Konnogvardeyskiy 

J’ai eu une envie de poulet à la Kiev pendant mon séjour. Au début je comptais aller au restaurant Gogol, puis après avoir visité la cathédrale St-Isaac, nous avons rejoint le musée de la vodka. Sachez que si vous mangez au restaurant Russian Vodkaroom, l’entrée au musée est gratuite. Et le poulet Kiev est à la carte 😉

19
Poulet à la Kiev, chips maison et sauce aux airelles – Broken Boussole ©

C’était également l’occasion de se faire une petite dégustation de vodka au restaurant. D’ailleurs pour info, les verres à vodka du restaurant sont beaucoup plus grands que ceux du musée de la vodka (où il est possible de payer l’entrée au musée de la vodka + une dégustation dans le musée).

Ici l’addition (la plus chère de notre séjour) était de 3070 roubles (45€) pour 2 plats, 4 vodkas, une bouteille d’eau et 10% de pourboire. Par contre nous n’avons pas attendu pour avoir une table (sans réservation).

Le restaurant Chacha au 8 griboyedov channel embankment 

En 2018, j’avais testé le restaurant géorgien Tbiliso sur l’île de Petrogradskaya. Cette année je voulais en découvrir un nouveau et mon choix s’est porté sur le Chacha, puisque j’en ai lu du bien sur différents blogs. En plus il est situé entre la maison du livre et la cathédrale St-sauveur sur le sang versé, en pleine zone touristique.

20
Suluguny à la tomate – Broken Boussole ©

Ce que j’aime dans la cuisine géorgienne, ce sont les spécialités au fromage ! Mais si vous n’aimez pas ça, il y a de très bonnes brochettes de viande et de nombreux plats typiques.

Ici nous avons opté pour 2 suluguny à la tomate (se prononce soulougouni), 1 khachapuri Mégrouli qui ressemble à une pizza, c’est de la pâte fourrée au fromage parsemée de fromage, et 1 khachapuri Adjarouli, en forme de barque, au fromage, à l’œuf et au beurre. Ce plat se prononce jatchapouri (avec le j à l’espagnol). En plus, on rajoute 1 bouteille d’eau, 2 verres de vin et l’addition s’élève à 2552 roubles (37€).

21
Fromage Si vous êtes au régime, c’est à éviter 😉 – Broken Boussole ©

Pour info, sans réservation, à 18h, nous avons attendu environ 30 minutes. C’est aussi le seul restaurant où le service est inclus. Et si je devais comparer les 2 restaurants géorgiens, je dirais que Tbiliso fait plus authentique et il est dans une zone moins touristique, mais au chacha c’était délicieux et il y avait plus de choix 😉

Le restaurant Ketch Up au 59 avenue Liteyniv

Ketch Up c’est une chaîne. J’y étais allée plusieurs fois pendant mon premier séjour. J’ai voulu y retourner pour voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quesadilla, tom yam, salade césar et desserts chez Ketch Up – Broken Boussole ©

Pour 3 plats, 2 desserts, une bouteille d’eau et 10% de pourboire, on en a eu pour 35€. Ici, pas de réservation et pas d’attente. Le restaurant de l’avenue Liteyniv était situé juste à côté de l’hôtel, mais la déco du restau Ketch Up de Sennaya Ploschad est plus sympa 😉

Les adresses shopping à St-Pétersbourg

Pour ce qui est du shopping, je n’en ai pas fait, mais sachez que c’est les soldes à cette période de l’année en Russie. Et j’ai cru comprendre que la détaxe s’appliquait à partir du moment ou vous dépensez plus de 10000 roubles (145€) dans un magasin « tax free ». Comptez 18% de taxes remboursables 😉

J’avais déjà parlé de la galerie marchande de Gostiny Dvor ici, je ne suis pas fan de la manière dont il est conçu. Par contre, même si je n’ai pas acheté, j’ai visité plusieurs centres commerciaux le long de Nevsky avenue.

DLT

Pour des grandes marques internationales, c’est ici qu’il faut venir. C’est l’équivalent des galeries Lafayette. Les décorations de Noël sont tops, et le merchandising est canon 😉

DLT – Broken Boussole ©

Passage

Ici, les marques sont majoritairement russes, par contre j’avais l’impression d’être dans les passages couverts de Paris. Ces boutiques sont situées presque en face de celles de Gostiny Dvor.

28
Passage – Broken Boussole ©
Nevsky Centre

Un lieu avec des marques russes et internationales mais plus « abordables » que chez DLT. Ce centre commercial de 6 étages est situé juste à côté la station de métro Ploschad Vosstaniya.

29
Nevsky Centre – Broken Boussole ©

Sachez qu’à St-Pétersbourg, les boutiques sont ouvertes environ de 10h à 23h, donc après une bonne journée de visites et un restaurant, vous avez toujours le temps de dépenser de l’argent 😉

30
La maison du livre – Broken Boussole ©

Dans le prochain article, je détaillerai les activités et visites de ce séjour sans neige 😉 Et parce que c’est toujours bon à savoir, rappelez-vous que l’eau du robinet n’est pas potable là-bas, et qu’il n’y a pas besoin d’adaptateur pour les appareils français !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s